Research projects

1008 résultats

Leader: Zucolillo Paula
Leader: Thiaw Mamadou
Coauthor(s): Papa Ibnou Ndiaye et Ivan Ineich
Disciplines
Biologie Ecologie
Keywords
Herpétofaune Grande Muraille Verte Sénégal Ferlo Centrochelys sulcata (Miller 1779)

Abstract

Au Sénégal, malgré la variété des écosystèmes et des biotopes, la diversité de la faune tend à disparaitre à cause de la dégradation progressive de ces écosystèmes suite à l’effet combiné de la péjoration climatique et des pressions anthropiques. Ces perturbations climatiques ont fortement affecté la biodiversité dans la partie sahélienne sénégalaise caractérisée par un climat chaud avec des moyennes annuelles qui avoisinent aux alentours de 40°C et une pluviométrie annuelle faible (de l’ordre de 200 à 300 mm). Dans cette partie sahélienne du Ferlo peu d’études ont été faites sur la biodiversité de la faune reptilienne (l’herpétofaune). C’est dans ce contexte que nous souhaiterions apporter des connaissances sur la Tortue sillonnée, Centrochelys sulcata (Miller, 1779), dans une région du Sénégal, le Ferlo. Nous avons souvent observé la tortue terrestre Centrochelys sulcata (Miller, 1779), réintroduite dans la réserve naturelle communautaire de Koyli-Alpha, au cours de nos travaux de master. Ceci nous amène à envisager un suivi de l’espèce sur le long terme et dans toute la zone d’extension du tracé de la GMV. En effet, il nous semble très important de pouvoir réaliser un état des lieux pour cette tortue, espèce emblématique de la bande sahélienne, afin d’être en mesure d’estimer quantitativement et qualitativement l’impact du projet de reboisement de la GMV sur ses populations.


Participants

NDIAYE Papa Ibnou, INEICH Ivan

Leader: Niang Anna
Coauthor(s): Papa Ibnou NDIAYE
Disciplines
Ecologie
Keywords
Biodiversité grands mammifères conservation Grande muraille Nord Sénégal

Participants

NDIAYE Papa Ibnou

Leader: Duboz Priscilla
Coauthor(s): Yann Philippe Tastevin
Disciplines
Anthropologie Ecologie
Keywords
Grande Muraille Verte
Leader: Alves Célia
Coauthor(s): Teresa Nunes, Ana Vicente, Margarita Evtyugina, Carla Viegas, Nóra Kóvats, Xavier Querol
Disciplines
Chimie Eco-epidemiologie Genomique Sante publique
Keywords
Indoor air quality Schools ISAAC absenteism bioburden

Abstract

Children are in school for one-third of their normal day where bad indoor air quality (IAQ) emerges as a real problem. As in most countries, schools in Portugal are not subject to regular monitoring of IAQ and its health effects. STEP has Estarreja as a case study, and aims to answer the following 3 main questions: What causes air pollution in and around schools? What are the effects? What are the possible solutions to tackle it? A citizen-science initiative to monitor indoor and outdoor air quality in and around primary and kindergarten school classrooms is proposed, involving multipollutant monitoring and the application, for the first time, of new disciplines, such as analytical toxicology, microbial genomics, and occupational epidemiology. In addition to regulated pollutants and comfort parameters, a bioburden assessment will be done, including the detection of toxigenic fungi and antimicrobial-resistance genes. Dust will be chemically characterised and subject to a toxicological screening to obtain stressor-response patterns. A cross-sectional study in which pupils will be diagnosed by means of the International Study of Asthma and Allergies in Childhood (ISAAC) questionnaire will be conducted to estimate the burden and risk factors of diseases. Multivariate models will be applied to search for associations between air quality, respiratory health, and absenteeism. A dosimetry model will be used for risk assessment and development of occupational exposure limits for inhaled particles. A set of guidelines and good practices will be proposed for effective IAQ management and behavioural changes towards a healthy school environment.


Participants

Nunes Teresa, Evtyugina Margarita, Vicente Ana, Viegas Carla, Kóvats Nóra, Querol Xavier

Leader: Promsopha Gwendoline
Coauthor(s): Camille Guirou (Université Savoir-Mont-Blanc, IREGE)
Disciplines
Economie Geographie Sociologie Sciences de gestion
Keywords
post-mine eaux d’ennoyage gouvernance réseaux organisations ressource risque représentations transition territoire normes

Abstract

Dans les contextes d'après-mine, l'ennoyage des puits arrêtés a été associé à des risques de pollution des eaux souterraines et d'inondation en surface. Depuis quelques années, les acteurs locaux considèrent les eaux accumulées dans les mines de charbon comme une ressource potentielle : des usages énergétiques, industriels, agricoles ou potables émergent. La gestion de ces eaux engage une multiplicité d'acteurs, impliquant un débat sur la définition de la ressource, sa gouvernance et les réglementations à appliquer dans des contextes de vides institutionnels. Cela peut générer des conflits d'usage et divers chevauchements des représentations, notamment entre territoires miniers et territoires hydrauliques. Ici, nous analysons le cas des mines de charbon du Bassin Minier de Provence, fermées et inondées depuis 2005. La question de la gestion de cette eau a récemment été mise à l'agenda des autorités locales dans un contexte de transformation institutionnelle, suite à la création de la métropole. Certains usages ont déjà émergé : géothermie au puits Morandat, refroidissement d’un data center à Marseille, ou usage des eaux d’anciens puits non exploités pour la centrale thermique ou l’usine Alteo. Pourtant, l'absence d'une institution de gouvernance crée flou et incertitude normative quant à la responsabilité des parties prenantes, et l'invisibilité de la ressource réduit la transparence de la discussion et la dimension démocratique de la répartition des usages de fait. Sur la base d'entretiens, nous proposons de cartographier l'évolution des représentations sur cette ressource émergente, et la façon dont ces représentations s’imbriquent au sein d’une gouvernance en construction de la ressource.


Participants

Guirou Camille, Rouchier Juliette, Beduneau-Wang Laurent, Boyer Anne Lise, VION Antoine, Schellenberger Thomas, Jacque Marie

Leader: Juanals Brigitte
Disciplines
Sociologie
Keywords
Territoire Ecosystème médiatique Santé environnementale Transition énergétique Transition industrielle Patrimonialisation

Abstract

Le projet porte sur les reconfigurations de territoires comportant des activités industrielles autour des sujets d’environnement et de santé dans le contexte des processus de transition énergétique. La finalité est de rendre compte, à l’échelle d’un territoire et dans l’écosystème médiatique, des modes de gouvernance, des réseaux d’acteurs et des actions, discours et représentations de ces acteurs qui défendent leurs points de vue dans les arènes de débat. Le devenir des territoires est mis en forte tension entre une politique de transition énergétique et industrielle, d’une part, et les régulations issues des préoccupations environnementales et sanitaires, d’autre part. L’apport du projet réside dans la tentative de décloisonner l’étude menée selon un triple positionnement : le renouvellement de problématique apporté par les travaux en santé environnementale, l’élargissement de la couverture médiatique à l’écosystème médiatique, l’articulation méthodologique entre des études de cas locales et leur mise en perspective. Nous proposons d’étudier ce sujet de manière comparative dans deux aires géographiques situées sur les territoires de l’OHM BMP et de l’OHM Pima County. Le projet est organisé en deux axes de recherche (débats sur les tensions entre industrie-environnement-santé dans le territoire et l’écosystème médiatique ; la construction d’une méthodologie interdisciplinaire comparative).


Participants

Brooks Catherine , Eshkol-Taravella Iris, Minel Jean-Luc

Leader: Leye Khadim Mbacké
Coauthor(s): Professeur Adama FAYE
Disciplines
Sante publique
Keywords
Pollution - Activtés physiques - Maladies respiratoires - Sénégal - Téssékéré - Kaolack - Dakar

Abstract

A travers les affections respiratoires, la pollution de l’air est la conséquence de la dégradation de l'environnement qui cause le plus de décès. Alors que la majorité des études se sont concentrées sur des zones urbaines du fait de la circulation automobile et des rejets industriels qui polluent l’atmosphère, d’autres zones géographiques sont aussi affectées par la pollution. C’est le cas des zones désertiques, comme la zone rurale sahélienne du Ferlo au Sénégal, en proie au processus de désertification, où l’exposition aux poussières désertiques dépasse largement les valeurs limites journalières. A cette "pollution naturelle" s’ajoute une pollution anthropique spécifique aux zones rurales des pays en voie de développement (usage du bois comme combustible, mauvaise ventilation des habitations, etc.). Alors que l’activité physique procure de nombreux bénéfices pour la santé, elle peut devenir un facteur aggravant de l’apparition ou de la complication de maladies respiratoires lorsqu’elle est pratiquée dans un environnement pollué. Or des données préliminaires de notre équipe ont récemment montré que les populations rurales du Ferlo sont physiquement plus actives que les populations urbaines de Dakar, la capitale du Sénégal. L’objectif de ce projet est d’étudier l’impact de la pollution et de l’activité physique sur la prévalence des maladies respiratoires chez des populations soumises à des environnements contrastés : urbain, péri-urbain et rural sénégalais. A l’aide d’une approche interdisciplinaire à la croisée de la physiologie, de l’anthropologie bioculturelle et des sciences environnementales, et en combinant des méthodes qualitatives et quantitatives, nous évaluerons les particules atmosphériques et leur origine, les modes de vie des populations, leur profil d’activité physique journalier, et leurs fonctions respiratoires. Ce projet sera mené en étroite collaboration entre le CNRS (UMR7178), l’ISED (Université Cheikh Anta Diop de Dakar) et l’Unité CarMeN à Lyon ; chacun des acteurs amenant des compétences et infrastructures complémentaires. Ce projet fera l’objet d’une thèse de doctorat et de thèses de Master de plusieurs étudiants sénégalais qui bénéficieront d’une formation internationale entre le Sénégal et la France.


Participants

DUBOZ Priscilla

Leader: Isabel Lopes
Disciplines
Biologie Ecologie
Keywords
Microbial consortia Soil Metals Remediation Sustainability

Participants

Venâncio Cátia, Figueira Etelvina, Cardoso Paulo, Carneiro Bruno

Leader: Cottet Marylise
Keywords
Participation Incertitude Restauration Co-construction Partenariat science-gestion Maquette/ Modélisme Représentations Rhône

Abstract

La restauration des cours d’eau inclut une part d’incertitudes concernant les effets des mesures, tant sur les dimensions biophysiques que socio-culturelles et économiques. Ces incertitudes doivent être abordées et débattues au moment de la construction des projets. Elles supposent donc d’être intégrées au processus de participation des parties prenantes. Peu de retours d’expérience existent dans ce domaine, que ce soit sur la manière de faire cette intégration, ou sur les effets qu’elle produit sur le projet. Notre projet de recherche vise à contribuer à ces réflexions en assurant un suivi scientifique de la participation initiée par la Réserve de la Platière, depuis sa phase préparatoire jusqu’à sa mise en œuvre.


Participants

Lebreton Clotilde, Pont Bernard, Hirsch Nicolas, Tronchère-Cottet Hervé, Le Lay Yves-François, Ejderyan Olivier

Leader: Erne-Heintz Valentine
Coauthor(s): Eric Maire
Disciplines
Sociologie
Keywords
Technocentre Controverse Nucléaire Déchets nucléaires Recyclage Démantèlement Seuil de libération Médiation citoyenne Serious-game (jeu de discussions)

Abstract

Ce projet intervient dans un contexte particulier, le Projet d’Avenir du Territoire de Fessenheim (PATF), signé le 1er février 2019. Il y est question du projet EcoRhéna, de l’aménagement d’une zone portuaire à destination de la SEMOP et d’une zone industrielle et d’un technocentre qui vocation à accompagner les projets de déconstruction européens par le traitement des composants des centrales nucléaires. Notre étude a un double objectif. Le premier vise à comprendre comment la stratégie économique de développement s’est traduite sur une carte : choix du territoire et des zones à vitaliser (disponibilités des surfaces foncières disponibles). Autrement dit, il y a ici un véritable enjeu paysager avec, en filigrane, un double avenir – construire et communiquer – du fait de la transformation du paysage en sachant que le scénario final, inscrit dans le PATF, couvre un périmètre matriciel autour de la transition énergétique. Autrement dit, il revient sur la définition des différents scénarios et la perception des impacts des activités futures. Il complète des travaux initiés dans le cadre du projet Eucor-Fessenheim. Le second porte sur les controverses naissantes autour du technocentre et a pour objectif d’étudier les processus de mobilisation à l’œuvre tant en France qu’en Allemagne mais aussi les enjeux juridiques inhérents à l’existence même d’un technocentre.


Participants

ERNE-HEINTZ valentine, MAIRE Eric , BRON Sandrine, SOUBIRAN Sébastien, DULUARD Amandine

Leader: Coxam Véronique
Coauthor(s): Danièle Cloutier
Disciplines
Biogeographie Chimie Ecologie de la sante Geographie Geomorphologie Hydrologie Sedimentologie Sante publique Socio-anthropologie
Keywords
contaminants socio-écosystème Nunavik eaux de surface

Abstract

Le projet U-SCAN2 étudie les contaminants et processus de contamination physiques, chimiques, biologiques et anthropiques dans un bassin versant subarctique incluant le village d’Umiujaq (Nunavik, Canada). Pour les Inuit, le phénomène de contamination est polysémique, décrivant les changements du milieu de vie inuit perturbé par un élément extérieur. Le bassin à l’étude est délimité par des hauts versants et drainé par la rivière Umiujaq ; il constitue un des endroits les plus prisés par la communauté tant pour la chasse que la pêche, la cueillette des petits fruits et les activités récréatives. Aussi, il héberge dans sa section aval, le bassin de rétention des eaux usées et le dépotoir du village. À Umiujaq, la population s’approvisionne en eau potable uniquement par les eaux de surface. Or, en plus de la pollution potentielle issue du dépotoir, les eaux de rivières subissent une augmentation de la turbidité sans précédent, liée à la dégradation du pergélisol causée par les changements climatiques récents. Les stocks piscicoles sont menacés à cause de la turbidité et des contaminants chimiques transportés notamment lors des transferts sédimentaires. Ce projet vise, grâce à une approche multidisciplinaire, associant les sciences humaines, la chimie et la toxicologie et les sciences de l’environnement (géomorphologie, hydrologie et hydrogéologie, sédimentologie, géochimie) à caractériser le danger lié à différents types de contaminants, dans le but de proposer aux populations autochtones des outils d’aide à la décision quant à la gestion des eaux de surface.


Participants

Cloutier Danielle , Joliet Fabienne, Decaulne Armelle, Debrauwer Laurent, Rollet Anne-Julia, Dervilly Gaud, Le Bizec Bruno, Bhiry Najat, Hermann Thora, Chanteloup Laine

Leader: Blond Nadège
Coauthor(s): Nadège Blond & Thierry Larochelambert
Disciplines
Ecologie Economie Geographie
Keywords
Stratégies énergie pollution de l’air impacts socio-économiques modélisation scénarios transition énergétique Fessenheim.

Abstract

Les modifications profondes du modèle social, économique, énergétique, et politique du territoire de Fessenheim, engendrées par la fermeture de la centrale nucléaire, doivent être accompagnées par des évaluations quantitatives de scénarios futurs possibles. Le présent projet ESTEES propose de mettre en place deux outils d’analyse de planification énergétique qui offrent la possibilité d’analyser la demande en énergie et le potentiel de production énergétique, de proposer plusieurs scénarios de transformation du système énergétique, et une évaluation de leurs impacts. L’ensemble des scénarios peuvent être caractérisés en fonction de leurs coûts, impacts socio-économiques et environnementaux. Les outils différents dans leur formulation : le modèle danois EnergyPLAN est un outil reconnu internationalement qui analyse les systèmes énergétiques nationaux et régionaux sous tous leurs aspects en faisant appel, ou non, à une optimisation pour aller chercher le scénario « optimal » minimisant les coûts ; le modèle REPM est un modèle nouvellement construit à l’Université de Strasbourg pour envisager l’ensemble des possibles sans contraindre l’analyse par des coûts mais avec le souci de les mettre aux regards de bénéfices environnementaux. Le projet vise à exploiter les atouts des deux méthodologies pour définir une politique énergétique, sociale et environnementale ambitieux pour le territoire de Fessenheim.


Participants

de LAROCHELAMBERT Thierry , Clappier Alain

Leader: Fisher Larry
Coauthor(s): Lawrence Fisher, Adriana Zuniga-Teran, Thomas Meixner
Disciplines
Ecologie Geographie Hydrologie
Keywords
Watershed management stakeholder engagement adaptive management

Abstract

After almost 20 years of commitment to an adaptive management framework, the Cienega Watershed Partnership (CWP) is a unique example of collaborative resource management. The efforts have produced a coalition of decision-makers and a long-term collaboration whose members – academics, federal, state, and local government agencies, non-profit organizations, local ranchers, and residents – actively share information and resources. Over the past five years, CWP has also sponsored an annual assessment of watershed health, the State of the Cienega Watershed. The State of the Watershed provides a regular assessment of conditions and trends in the watershed, drawing on a wide array of existing data, and 21 specific indicators to provide a mechanism for long-term monitoring, evaluation, and adaptation of CWP program priorities and actions. This proposal seeks to support for ongoing improvements to the State of the Watershed assessment effort, including: • Refinements to specific data and analysis of existing indicators • Introduction of additional indicators and datasets to improve the overall assessment • Improving the connection between the State of the Watershed workshop and agency decision making, including strong linkages with the annual BP process • More active engagement of the BP technical teams and implementing agencies in interpreting and applying the indicators to ongoing conservation management activities • Improvements to our public outreach and education efforts


Participants

Fisher Lawrence, Meixner Thomas, Zuniga-Teran Adriana

Leader: Sabatier Pierre
Disciplines
Archeologie Paleoclimatologie Paleoenvironnement Sedimentologie
Keywords
Cyclone Socio-écosystème Guadeloupe Pré-colombien Archive sédimentaire Erosion

Abstract

Le projet a pour objectif d’explorer les interactions Homme-Environnement en Guadeloupe, une île qui est soumise à des aléas géologiques importants. Le choix de cette ile se justifie par le fait que les réponses de ses socio-écosystèmes sont plus rapides que ceux des régions continentales, en raison de sa petite taille et de son isolement. En outre, nous avons choisi la Guadeloupe car nous disposons déjà de beaucoup de connaissances sur les phases d’occupation humaine. Enfin, nous avons obtenu récemment une grande quantité de nouvelles archives sédimentaires de qualité (mission CARRESSE été 2021) qui suggèrent un excellent potentiel dans l’amélioration des connaissances à propos de la vulnérabilité et de la résilience des communautés anciennes exposées aux aléas naturels (cyclone, tsunami, éruption volcanique, sécheresse). Notre projet est essentiellement fondé sur le dialogue entre des archives archéologiques à terre et les archives sédimentaires obtenues en mer dans le petit cul de sac marin. Pour cela, nous avons constitué une équipe pluridisciplinaire incluant des compétences en archéologie précolombienne, sédimentologie marine, paléoclimatologie, paléoécologie et aléas géologiques.


Participants

Sabatier Pierre, Chaumillon Eric, recruté en Fev 2022 Postdoc 18 mois, Feuillet Nathalie, Monney Julien, Bérard Benoît, Montade Vincent, Brémond Laurent

Leader: Samb Tamsire
Disciplines
Ecologie
Keywords
TERMITIERES - SOL - PROPRIETES PHYSICO-CHIMIQUES

Abstract

A travers différentes opérations, les termites, agissent activement sur la structure du sol profond et superficiel et influencent la distribution des nutriments organiques et inorganiques du sol et sur leur disponibilité pour les espèces ligneuses. Par leur présence, les termites Macrotermes subhyalinus modifient la surface du sol au cours de leurs activités de construction et/ou de réparation des termitières. Considérés comme ingénieurs des écosystèmes par Jones et al. (1994), les termites enrichissent la surface du sol en matériaux fins qu'ils prélèvent dans les profondeurs, accroissent sa capacité d'infiltration et favorisent également les activités microbiennes du sol. L'impact des termites sur les propriétés physiques et chimiques du sol dépendent non seulement de la diversité et de l'activité des groupes de termites présents. Dans cette étude, nous comptons analyser les relations termite-sol à travers les caractéristiques pédologiques des termitières en comparaison avec le sol adjacent d'où les matériaux sont supposés prélevés dans les parcelles de la grande muraille verte au Sénégal. Ces diverses opérations sont destinées à mieux apprécier l'action des termites sur la fertilité des sols, la part qu'ils prennent dans l'élaboration des paysages au sein d'un environnement naturel en aménagement.

Leader: Decaulne Armelle
Coauthor(s): Najat Bhiry
Disciplines
Geographie Geomorphologie Paleoenvironnement
Keywords
Avalanches mouvements de masse dynamiques risques

Abstract

L’étude des dynamiques de pente est requise dans différentes communautés du Nunavik et le parc national Tursujuq ; avalanches, chutes de blocs et glissements de terrain témoignent d’un « paysage en changement », traduisant les mutations en cours aux implications physiques (conditions de déclenchement de l’aléa) et sociales (implication en termes de risques naturels). Les observations et mesures des modelés géomorphologiques renseignent la fois sur les échelles temporelles et spatiales des dynamiques de pente, indispensables dans le contexte actuel du Nunavik, qui, d’une part, connaît une croissance démographique forte et, d’autre part, ouvre son territoire aux touristes. Comme corollaire, les risques liés aux aléas gravitaires s’accroissent. Le projet MOVE5-NUNAVIK s’inscrit dans l’axe 4 des recherches de l’OHMi NUNAVIK. Il poursuit l’effort entrepris depuis 2015 améliorant la connaissance des géodynamiques de pente et leur activité dans un contexte de réchauffement climatique toujours plus prégnant. Son objectif est la caractérisation de l’aléa et des situations de vulnérabilité, afin de définir et quantifier le risque que représentent les aléas gravitaires. Pour atteindre ces objectifs, nous privilégions une méthodologie fondée à la fois sur des travaux de terrain en géomorphologie et stratigraphie, et sur des analyses en laboratoire (datations, sédimentologie, dendrochronologie, paléoécologie), et à partir d’images satellites et de photos prises par des caméras automatiques ; des entrevues avec les responsables locaux sont aussi envisagées pour compéter nos observations de terrain, de façon formelle ou informelle. Nous favorisons la formation en M1 et M2 en encadrant les stages.


Participants

Decaulne Armelle, Bhiry Najat, Funatsu Beatriz, Strombele Zoe, Berthold Etienne, Bourgauld Marc-André, Sarrazin Denis, Grenier Jérémy

Leader: Decaulne Armelle
Coauthor(s): Daniel Germain
Disciplines
Geographie Sociologie
Keywords
Transfert de connaissances populations autochtones médiation scientifique

Abstract

Le projet de recherche TAKUJUQ2 résulte de l’observation de la méfiance des Nunavimmiut envers la recherche scientifique, majoritairement menée par les populations du Sud dans les communautés autochtones du Nunavik. Les efforts de vulgarisation/médiation/transmission de la plupart des scientifiques sont peu efficaces, du fait de l’inadaptation des techniques de transmission développées par le monde académique envers les populations autochtones et notre compréhension des modes d’appropriation par la culture inuit (et réciproquement, comment leur transfert peut nourrir la recherche). En cela, les recherches réalisées en arts et médiation scientifique permettent l’émergence de nouvelles idées, manière de faire, notamment pour mieux dialoguer et produire des connaissances. L’inclusion des populations autochtones est également primordiale dans ce développement scientifique, et il est absolument nécessaire de co-construire des modes de dialogue et de transfert de connaissances adaptées pour lesquels les populations autochtones sont bénéficiaires. Les objectifs de ce projet de recherche sont pluriels, à la fois exploratoires et interactifs entre la géographie, les arts visuels et la médiation scientifique. Il s’agit d’évaluer la pertinence des arts visuels comme expressions plastiques, traducteurs, témoins des changements socio-environnementaux. Il s’agit également de développer des techniques et supports de dialogues entre chercheurs et populations autochtones afin de créer des échanges dépassant les stades d’incompréhension, de défiance ou d’absence d’intérêt. Enfin, par le biais de productions artistiques, il s’agit d’accéder à de nouvelles formes d’expression des relations que les Inuits entretiennent avec l’environnement arctique connaissant de profonds bouleversements liés aux changements climatiques mais également à la dynamique d’urbanisation croissante.


Participants

Decaulne Armelle, Joliet Fabienne, Chanteloup Laine, Herrmann Thora, Persat Bruno, Rollez Anaïs, Gabet-Lebrec Sylvie , Germain Daniel , Bhiry Najat

Leader: Le Roux Gael
Disciplines
Biogeochimie Paleoenvironnement Sedimentologie
Keywords
suies carbonées tourbières Usine d'Auzat pollution particulaire

Participants

Gandois Laure, Li Rongqin, Pautot Corinne

Leader: Ferrari Serena
Disciplines
Ecologie Economie Geographie Pastoralisme Sociologie
Keywords
Sénégal Ferlo Filière Restauration Pastoralisme Modèle

Abstract

L’accélérateur de l’Initiative Grande Muraille Verte (GMV), mis en place suite au One Planet Summit de 2021, veut promouvoir une nouvelle forme de « réhabilitation » des environnements sahéliens en lien avec des filières productives (agriculture, élevage, sylviculture, etc.) répondant aux principes d’inclusion et de participation des populations locales. L’ambition de ce projet est de co-concevoir un model conceptuel du système sylvopastoral ayant pour but de quantifier des scenarii autour des synergies entre la restauration écologique et les filières locales, et d’enclencher ainsi un processus de dialogue et réflexion multi-acteur. Le modèle conceptuel servira de base pour développer, dans un deuxième temps, un simulateur informatique, dont l'objectif sera de croiser de nombreuses données techniques, écologiques, sociales et économiques. Le processus de co-construction permettra de catalyser les connaissances des différents acteurs investis sur la première génération de la GMV (OHMi Téssékéré) et les chercheurs impliqués dans l’étude des territoires pastoraux au Sahel (dP Pôle Pastoralisme Zones Sèches - PPZS), ce qui permettra de rassembler les connaissances actuelles sur le sujet de la restauration écologique en lien avec les filières productives au Sahel. De ce fait, le projet fournira à l’accélérateur de la GMV des bases méthodologiques robustes pour l’inclusion des acteurs dans la définition d’activités de restauration écologique.


Participants

Ferrari Serena, Cesaro Jean-Daniel, Delay Étienne, Taugourdeau Simon