PDF
Construire un modèle pluridisciplinaire autour de la question du devenir des casiers Girardon. (COMPLICE)
Evelyne Franquet
Session
2016
Co-porteur(s)
THOREL
Type de projet
Projet OHM
OHM(s) concerné(s)
  • OHM Vallée du Rhône
Écologie, Géomorphologie, Sociologie
Dans le cadre du plan Rhône, il est proposé une réhabilitation des marges alluviales comprenant le démantèlement d'une partie des aménagements Girardon. Les enjeux écologiques, géomorphologiques et socio-économiques liés à ce démantèlement sont assez contrastés. En finançant un contrat post doctoral (du 1er octobre 2015 au 31 septembre 2016), l’objectif du Labex DRIIHM est de promouvoir une étude qualitative permettant d’inventorier, d’évaluer et de hiérarchiser les gains et risques liés à une telle opération. Ce travail, réalisé par Maxine THOREL, au sein de L’IMBE (Aix-Marseille Université), s’appuiera notamment sur les résultats géomorphologiques et écologiques déjà acquis ou en cours d’acquisition. Le financement demandé dans le cadre de l’appel à projet 2016 a pour objectif de donner les moyens de travailler à Maxine THOREL. Même, si la majeure partie des données a été acquise et financée par des programmes en cours ou d’ors et déjà terminés, ce financement permettra d’organiser des réunions de travail, de compléter quelques jeux de données, en particulier météorologique, et enfin de financer un workshop qui visera à présenter et à affiner le modèle en cours de construction.

Porteur

Evelyne Franquet
2015-12-15 15:10:50
Evelyne Franquet
Professeur d' Ecologie à l'Université Aix-Marseille, je conduis mes recherches au sein de l'IMBE, ces dernières visent à comprendre comment les perturbations d'origines naturelles ou anthropique structurent la biodiversité et régissent le fonctionnement des écosystèmes. Hydrobiologistes de formation, je focalise mon attention sur les milieux aquatiques particulièrement vulnérables tels que les zones humides périfluviales, les lacs d'altitude ou les rivières en ville. Je suis spécialiste des Macroinvertébrés, et plus précisément des Diptères Chironomidés.

Participants

THOREL
Maxine
Je suis actuellement postdoctorante, financée par le Labex DRIIHM. J’ai pour objectif, durant ce postdoctorat, de construire un modèle conceptuel autour de la question du devenir des casiers Girardon. Dans le premier temps de mon postdoctorat, j’ai essayé de comprendre le fonctionnement biologique des casiers et d’estimer l’influence des paramètres biotiques et abiotiques au sein de ces structures. Biologiste marin de formation, j’ai largement étudié l’influence des paramètres environnementaux sur l’écosystème marin et en particulier sur le compartiment phytoplanctonique.