PDF
DynAmiquE Sédimentaire récente des écosysTèmes lagunaIres : AppRoche Intégrée de la Lagune de BigugliA : ASTIRIA
Anaëlle Simonneau
Session
2016
Co-porteur(s)
Jérémy Jacob
Type de projet
Projet OHM
Biogéochimie, Écologie, Géologie, Géomatique, Géospatialisation, Sédimentologie
Les milieux littoraux sont des espaces qualifiés de vulnérables vis-à-vis des fluctuations climatiques et des activités humaines. En France, le littoral méditerranéen illustre parfaitement cette position d’interface, soumise à une artificialisation croissante des milieux, en « concurrence directe » avec des espaces naturels qui doivent être protégés. En représentant seulement 13% des littoraux mondiaux, les lagunes constituent des écosystèmes cibles jugés prioritaires, dont l’état écologique et la biodiversité peuvent être menacés par les activités humaines locales. Les sédiments s’y déposant sont alors de potentiels archives, reflet des interactions climat/Hommes/sociétés à plus ou moins long termes, et donc indirectement des trajectoires socio-écologiques adoptées par les sociétés au cours du temps. Dans ce contexte, le projet ASTIRIA propose de caractériser la réactivité de l’écosystème lagunaire de Biguglia aux modifications d’occupation des sols, via la reconstitution de la vitesse de comblement du bassin et l’étude des micropolluants organiques et métalliques piégés dans les sédiments au cours des 15 dernières années. L’étude de sédiments plus anciens permettra d’établir des référentiels écologiques locaux qui serviront à appréhender l’ampleur des perturbations récentes et les capacités de résilience de l’écosystème.

Porteur

Anaëlle Simonneau
2019-05-05 16:17:26
Anaëlle Simonneau

Depuis 2009, j'étudie les processus d'érosion en lien avec les facteurs de forçage d'origine climatique et anthropique. Mon objectif est de quantifier et reconstituer ces flux de matière pour mieux comprendre quels sont les interactions Hommes-milieux sur les surfaces continentales et préciser les liens étroits suspectés mais rarement quantifier entre activités humaines et érosion des sols. J'utilise couramment les milieux de montagne comme laboratoire grandeur nature, mais je travaille également sur les écosystèmes de piedmont afin de focaliser ma recherche sur des pressions anthropiques spécifiques et les marqueurs d'anthropisation associés.


Participants

Christian
Di Giovanni
Thématiques de recherche : Erosion des surfaces continentales, remplissages sédimentaires
Lien(s) avec le projet ASTIRIA : Approche sources - puits
Pascale
Gautret
Thématiques de recherche : Géomicrobiologie, micro-phyto-benthos, tapis microbiens
Liens avec le projet ASTIRIA : Caractérisation du phyto-benthos actuel et passé
Jérémy
Jacob
Thématiques de recherche : Géochimie organique, interactions Hommes/milieux
Liens avec le projet ASTIRIA : Biomarqueurs moléculaires et micropolluants organiques
Charles
Gumiaux
Thématiques de recherche : Géologie structurale, Cartographie 3D (géologie/géophysique), développements géostatistiques
Liens avec le projet ASTIRIA : Cartographie 3D
Emilie
Garel
Thématiques de recherche : Hydrogéologie, Hydrologie isotopique, Géochimie
Liens avec le projet ASTIRIA : Quantification des flux, Processus "sources" de surface et souterrains, Interactions entre différentes masses d'eau
Frédéric
Huneau
Thématiques de recherche : Hydrogéologie, Hydrologie isotopique, Géochimie
Liens avec le projet ASTIRIA : Quantification des flux, Processus "sources" de surface et souterrains, Interactions entre différentes masses d'eau
Claude
Le Milbeau
Mikaël
Motelica-Heino
Thématiques de recherche : Biogéochimie environnementale
Liens avec le projet ASTIRIA : Spéciation, transfert et biodisponibilité des éléments traces
Vanina
Pascualini
Thématiques de recherche : Ecologie végétale marine et lagunaire
Liens avec le projet ASTIRIA : Dynamique des écosystèmes lagunaires, Evolution spatio-temporelle face aux contraintes environnementales