PDF
NITRO-LAG : Dynamique socio-hydrogéologique du bassin versant de la lagune de Biguglia, dualité entre résilience et vulnérabilité.
Frédéric Huneau
Session
2016
Co-porteur(s)
Type de projet
Projet OHM
OHM(s) concerné(s)
  • OHM Littoral Méditerranéen
Biogéochimie, Géographie, Géologie, Hydrologie, Sociologie
Soumis à des changements environnementaux majeurs et à de fortes pressions anthropiques, les territoires littoraux sont des espaces fragiles en équilibre instable. Ceci est particulièrement vrai pour la région sud de Bastia, en grande partie occupée par l'écosystème lagunaire remarquable de Biguglia. Depuis plusieurs décennies l'évolution des pratiques socio-économiques liées à l'agriculture et à l'urbanisation s'accompagne d'émissions polluantes azotées qui à terme se retrouvent dans les eaux saumâtres lagunaires via un transit souterrain au niveau des aquifères en connexion hydraulique avec la lagune.
Le projet NITRO-LAG cherche appréhender ces flux polluants azotés (sous forme de nitrates) et à les cadrer par rapport à leurs sources d'émissions mais également par rapport au phasage historique des différentes activités qui se sont succédées sur le territoire. En effet, la pollution par les nitrates est une pollution durable dont la persistance dans les eaux souterraines est longue. Les eaux souterraines gardent ainsi la mémoire des différentes pratiques les ayant engendrées.
Les investigations seront menées grâce aux outils de l'hydrologie isotopique (N-15 et O-18 de NO3-) permettant une identification des sources polluantes, avec l'utilisation conjointe d'indicateurs isotopiques de l'âge des eaux souterraines.
Les informations obtenues seront alors croisées avec les données socio-économiques extraites de l'étude des clichés aériens disponibles sur la zone et permettant d'évaluer de façon qualitative les évolutions de l'occupation des sols de l'ensemble de bassin versant de la lagune de Biguglia.
Enfin, un schéma conceptuel socio-hydrogéologique du territoire sera proposé et permettra d'appréhender de façon prospective l'aptitude à la résilience des eaux souterraines.

Porteur

Frédéric Huneau
2022-01-10 10:28:16
2022-01-05 14:15:00
Frédéric Huneau
Titulaire d'un doctorat en hydrogéologie de l'Université d'Avignon (2000).
Habilité à Diriger des Recherches en 2011.
Professeur des Universités en hydrogéologie depuis 2012 à l'Université de Corse.
Hydrogéologue et hydrogéochimiste spécialiste des outils isotopiques en sciences de l'eau et de l'impact anthropique sur les hydrosystèmes méditerranéens. Il s’intéresse en particulier à la dynamique de renouvellement des ressources en eau souterraine et à l'appréciation de la pérennité des stocks hydriques.

Participants

Emilie
Garel
Titulaire d'un doctorat en hydrogéologie de l'université d'Avignon (2010).
Maître de Conférences en hydrogéologie à l'Université de Corse depuis 2014.
Hydrogéologue et hydrogéochimiste spécialiste des traceurs environnementaux pour appréhender et quantifier les interactions entre eaux souterraines et eaux de surface au niveau d'hydrosystèmes complexes. Elle porte un intérêt particulier au rôle épurateur et protecteur de la zone non saturée et aux interactions au sein du continuum zone vadose / zone saturée avec une approche de modélisation.
Damienne
Provitolo
Titulaire d'un doctorat en géographie de l'université de Nice (2002).
Chargé de Recherche au CNRS, UMR GéoAzur depuis 2008.
Géographe, spécialiste de l’analyse et la modélisation des risques environnementaux et des catastrophes dans leurs dimensions spatiales et temporelles. Elle s’intéresse à la résilience des territoires littoraux face aux multiples altérations environnementales au travers d'une recherche transdisciplinaire combinant géosciences et sciences humaines et sociales.