PDF
SYSTERPA 5 - Valorisation de la ressource paysagère et mutations contemporaines du système territorial en Haut-Vicdessos : formalisation, indicateurs, scénarios
Pierre Dérioz
Session
2015
Co-porteur(s)
Type de projet
Projet OHM
Économie, Géographie, Pastoralisme, Sociologie

Les activités de pleine nature en Vicdessos : une gamme diversifiéeLancé en 2011, le projet Systerpa (OHM Pyrénées-Haut-Vicdessos) a pour objectif cardinal l’interprétation du Vicdessos en tant que système territorial montagnard en mutation, sous le double effet de dynamiques socio-spatiales de temps long (déprise agro-pastorale au bénéfice des espaces forestiers) et de temps court (reconversion volontariste de l’économie locale dans les activités récréatives et touristiques pour compenser la disparition rapide de la vocation mono-industrielle autour de laquelle elle s’était structurée au XXe siècle, avec glissement d’une économie à dominante productive à une économie à dominante résidentielle). Au delà du volontarisme politique qui a porté cette transformation, l’enjeu de la recherche réside dans l’évaluation de la cohérence et du degré de consolidation du système territorial en émergence, qui comporte des éléments nouveaux (formes adaptatives, innovations…) mais compose aussi avec les héritages (pastoraux, forestiers, industriels, résidentiels et touristiques…) des systèmes antérieurs. Pour permettre une réflexion prospective, les efforts de formalisation du système territorial doivent tout autant mettre en évidence les forces motrices que les tensions, les blocages et les fragilités.


Le souci d’explorer la complexité territoriale sans la simplifier à outrance mais en tentant d’en dégager les structures et les fonctionnements majeurs a conduit à privilégier trois voies de formalisation systémique du système territorial, inspirées notamment des travaux d’A. Moine (2007) :



  1. L’interprétation en termes de sous-systèmes articulés (géosystème, système socio-économique, sous-système des représentations) suppose un travail sur leurs principaux champs d’interaction sans remise en cause de leur cohérence propre, et en tenant compte des connexions spécifiques de chacun d’entre eux avec d’autres échelles (infra ou extra) que celle du territoire d’étude. C’est sur le sous-système socio-économique et celui des représentations que les travaux ont jusqu'à présent été les plus poussés.

  2. La formalisation systémique des problématiques majeures du territoire (reconversion industrielle, mise en tourisme, déprise/reforestation, recomposition des activités pastorales…) conduit au contraire à mettre en relation des éléments de toute nature, matériels/immatériels, « naturels »/anthropiques, « réels »/représentationnels, et transcende donc les sous-systèmes précédemment évoqués, l’accent étant mis sur les processus évolutifs et les dynamiques. Cette approche diachronique, qui est a priori celle qui peut le mieux servir de support aux approches de nature prospective avec les acteurs locaux, a notamment été conduite en lien avec l’encadrement d’étudiants en stage de longue durée : après la mise en évidence de la structure du système touristique (Stromboni, 2012), un travail d’enquête exhaustif auprès des éleveurs et des principaux acteurs pastoraux en Vicdessos, conduit par E. Cancel (2013) dans le cadre d’un stage co-encadré par la CC de communes d’Auzat et du Vicdessos, a permis de cerner le fonctionnement socio-économique actuel des activités d’élevage (systèmes d’exploitation), avec leurs éléments de fragilité comme leurs dynamiques positives, ainsi que leur emprise spatiale (fonds de vallée/estives). L’un des aspects de la recherche a porté sur la part encore modeste (mais en croissance) que ces activités tiennent dans l’offre touristique, au-delà du rôle déterminant d’entretien des espaces ouverts. Ces travaux ont été prolongés en 2014 par l’analyse de la composante forestière du territoire, du point de vue de la propriété forestière, des acteurs concernés (l’O.N.F. étant ici l’acteur principal compte tenu de l’ampleur de la propriété domaniale) et des différentes stratégies de gestion qu’ils développent. Sur ces deux derniers points (pastoralisme et gestion forestière), le travail a recoupé la recherche développée en 2013-2014, autour du poids des résidences secondaires (66% du parc immobilier, soit une capacité d’accueil très supérieure à celle des lits marchands), et de l’enjeu essentiel que représente la compréhension des modalités de présence (durée, fréquence des venues, éloignement de la résidence principale…) et du type d’investissement local (associatif, social, politique…) des résidents secondaires. La réalisation d’enquêtes exhaustives (Olbier, Sem, Lercoul, Saleix), avec l’aide d’informateurs locaux, a montré les spécificités du phénomène en Vicdessos, notamment la fréquence et la force des attaches locales (souvent familiales) des résidents secondaires, et leur rôle déterminant dans l’animation des villages.

  3. L’analyse du degré de cohérence et d’ouverture du Vicdessos, enfin, passe par celle des interactions entre l’échelle du système territorial et son environnement extérieur à différentes échelles, du micro-régional au globalisé : le degré d’autonomie/dépendance du territoire (emplois, services…) a été exploré dans ce cadre, de même que les questions stratégiques liées à l’intégration du Vicdessos dans une « destination » « Montagnes de Tarascon–Vicdessos » juste un peu plus large que la Communauté du Communes d’Auzat et du Vicdessos ; la place et le rôle du PNR des Pyrénées Ariégeoises, qui englobe la C.C. d’Auzat et du Vicdessos, avait fait l’objet d’une attention particulière au cours de l’année 2013. Ce travail sur les échelles et les interactions avec les territoires voisins a été prolongée en 2014 par une recherche spécifique les processus transfrontaliers (notamment le projet POCTEFA transfrontalier entre Auzat (France), la Seu d'Urgell (Espagne) et l'Andorre).


Poster du projet SYSTERPA, présenté au Festival International de Géographie, France, 2012


Poster du projet SYSTERPA, présenté au Festival International de Géographie, France, 2012

Porteur

Dérioz Pierre
2019-05-03 13:09:50
Dérioz Pierre
Dérioz Pierre, 58 ans, MCF HDR géographie, Université d'Avignon / UMR Espace-Dev 228 IRD – (Maison de la Télédétection – 500 Rue J.F. Breton, 34 093 Montpellier CEDEX 05 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
ancien élève ENS Saint-Cloud (81), agrégé (85) et Docteur (93) en Géographie, HDR soutenue en septembre 2012 (Analyser les paysages pour comprendre les systèmes territoriaux).
Responsable Master 2 "Management de Projets touristiques et e-tourisme" (Avignon). 147 publications parues (toutes catégories confondues), 145 communications à des colloques ou des séminaires, conférences et animations scientifiques (dont 43 colloques internationaux), 32 projets réalisés ou en cours de réalisation (A.N.R., MEEDTL, CNES-TOSCA…), dont 10 en position de coordonnateur. 4 directions ou co-directions de thèses de Doctorat en cours.
Expert à l'AERES, membre section 23 du CNU (2008-2011), membre du CSRPN PACA et des Comités Scientifiques des PNR des Alpilles, de la Narbonnaise en Méditerranée, des Pyrénées catalanes et du Haut-Languedoc, membre des Comités de Rédaction de la Revue de Géographie Alpine et de Forêt Méditerranéenne.
(cf. CV complet en pièce jointe).

Participants

Laurent
Arcuset

Dr en géographie du tourisme, MCF associé à l'Université d'Avignon, directeur de la Licence professionnelle Tourisme Durable et Economie Solidaire, UMR Espace-Dev 228 IRD

Philippe
Bachimon

Professeur de Géographie, directeur du Master Tourisme de l'université d'Avignon, UME Espace-Dev 228 IRD

Anne-Elisabeth
Laques

Directrice de recherches en géographie, UMR Espace-Dev 228 IRD – équipe AIMS/PASSAGE

Maud
Loireau

Ingénieure de recherches, géographe et géo-agronome, UMR Espace-Dev 228 IRD – équipe AIMS/PASSAGE

Ahmed
Ramdane

ingénieur agronome, Office Régional de Mise en Valeur Agricole de Ouarzazate / Doctorant en géographie, co-tutelle Institut Agronomique et vétérinaire Hassan II (Rabat / Maroc) & Université d'Avignon.


(Thèse en cours inititulée « Agriculteurs et pasteurs face au changement dans le versant sud du Haut-Atlas marocain : dynamiques territoriales, vers quels rapports espace-ressources-usages », sous la co-direction de P. Dérioz, M. Yessef (IAV Hassan II) et M. Loireau)

Pranil
Kumar Upadhayaya

socio-économie du développement, Enseignant-Chercheur, School of Arts, Kathmandu University, partenariat dans le cadre du programme ANR AQAPA