PDF
Comprendre les impacts socio-économiques et environnementaux de la mine Raglan sur la cohésion sociale du village de Kangiqsujuaq et les ressources naturelles. Comparaison avec Qamanit ‘uaq au Nunavut
Sylvie Blangy
Session
2014
Co-porteur(s)
Thierry Rodon
Type de projet
Projet OHM
Les communautés inuites doivent faire face à des changements sociaux et économiques sans précédent liés à l’industrialisation et aux perturbations climatiques. Le développement minier leur pose de nombreux défis. Elles y voient un véritable potentiel économique, mais aussi des risques pour leurs modes de vie, basés aujourd’hui sur une économie mixte, entre économie salariale et activités de subsistance. Les communautés sont amenées à négocier des projets d’exploitation minière avec les compagnies industrielles. Ce projet propose de répondre aux questions de la communauté de Kangiqsujuaq et de l’ARK (Administration régionale de Kativik) retenues comme prioritaires dans le programme de recherche de l’OHMI Nunavik. Il s’agit d’étudier plus en profondeur les impacts socio-économiques et environnementaux de la mine Raglan (Glencore et Canadian Royalties), de mesurer les liens entre compensations financières, formation, qualification et taux d’emploi inuit à la mine, de développer des stratégies pour des partenariats équitables mine/communauté. Le complexe de la mine Raglan (nickel) installé depuis 20 ans à mi-chemin entre Kangisujuaq et Salluit sera utilisé comme point de référence et comparé à celui de Qamanit‘uaq (mine d’or Agnico Eagle, 2010 et mine d’Uranium Areva, 2015) au Nunavut. L’équipe franco-canadienne qui s’est constituée pour répondre aux préoccupations des Nunavimmiut coordonne des études pionnières sur les impacts miniers dans plusieurs régions de l’Arctique.

Porteur

Sylvie Blangy
2020-11-17 11:30:53
2017-12-14 14:30:36
Sylvie Blangy

Participants

Sylvie
Blangy
Najat
Bhiry
Jean-Pierre
Dedieu
Marine
Jourdren
Annabel
Rixen
Stéphanie
Benoit

Pièces jointes publiques

Compte-rendu de la présentation du projet réalisée lors du séminaire de restitution de l'OHMI NUNAVIK, qui a eu lieu à Québec les 19 et 20 novembre 2015.