PDF
Adaptation rapide des espèces envahissantes : Le cas extrême de la truite fario (Salmo trutta) en Patagonie (Chili)
Simon Blanchet
Session
Co-leader(s)
Project type
Projet OHM
OHM(s) involved
  • OHMI Patagonia-Bahia Exploradores
Biologie
La capacité des espèces non-natives à s’adapter de façon extrêmement rapide à de nouvelles conditions environnementales et fortement variables constitue un véritable « paradoxe évolutif » à bien des égards. A ce jour, très peu d’études ont résolu ce paradoxe, du fait notamment de la difficulté de retracer finement les voies d’invasions (parfois complexes) de ces espèces et de bénéficier conjointement de données génomiques et évolutives à de petites échelles spatiales et présentant de forts contrastes environnementaux. Nos précédents travaux ont permis d’élucider les voies ayant permis la colonisation de la truite fario (Salmo trutta) de la zone géographique de Bahia Exploradores (Chili) et de démontrer que cette espèce avait été capable de coloniser de nombreux environnements extrêmement variés d’un point de vue environnemental (lacs, rivières de glacier, ruisseau de tourbières…) en quelques décennies. Dans ce projet, nous testerons les processus évolutifs et écologiques ayant permis à cette espèce de coloniser si rapidement et avec un tel succès cette région du globe. Nous nous concentrerons sur l’analyse de six populations de truites relativement isolées géographiquement et dsitribuées dans des caractéristiques environnementales très contrastées (trois rivières glaciaires et trois rivières tourbeuses). Nous étudierons les traces de sélection de ces 6 populations à l’échelle génomique, et nous couplerons ces données à des caractéristiques écologiques fines, incluant des variables liées à leur démographie et leur capacité à utiliser des ressources trophiques. Ces données apporteront une opportunité unique de tester les processus d’adaptation extrême et rapide chez une espèce invasive dont les impacts écologiques sont importantes.

Leader