PDF
Anthropisation obésogène de l’environnement urbain de Guadeloupe : le développement urbano-portuaire apprécié à partir d’une étude éco-anthropologique mixte de l’alimentation
Richard Raymond
Session
Co-leader(s)
Emmanuel COHEN et Richard RAYMOND
Project type
Projet OHM
OHM(s) involved
  • Littoral Caraibe
Anthropologie, Écologie de la santé, Géographie, Socio-anthropologie
Depuis plusieurs décennies, la Guadeloupe voit son système urbano-portuaire évoluer fortement sous l’influence de la transformation des flux maritimes, signe d’une ouverture grandissante à l’économie globalisée. Les populations de Guadeloupe, et en particulier celles de l’agglomération pointoise, vivent une anthropisation rapide de leur territoire. Ces influences s’exemplifient dans un accès croissant aux circuits longs de grande distribution alimentaire. Une telle transformation expose possiblement cette population urbaine à une prévalence de l’obésité morbide en constante augmentation. C’est ce que nous nous proposons d’évaluer à partir de deux situations contrastées. En effet, si la population de Pointe-à-Pitre accède plus facilement à de nouveaux circuits de distribution alimentaire, plus longs, manufacturés, composés d'un choix de produits variés plus caloriques, ce n’est pas le cas de la population de l’ouest de Basse-Terre qui vit au moins partiellement proche de zones d’agriculture vivrière. De telles dynamiques socio-écologiques variables entre ces deux milieux nous pousse à nous demander quel est le bénéfice adaptatif sur le plan nutritionnel de cet arrimage à l’économie monde via le port de Pointe-à-Pitre, au regard d’une population rurale qui reste encore relativement éloignée d’un tel processus. Pour répondre à cette question de recherche, fondamentale dans un contexte mondial d'urbanisation où l'alimentation industrielle apporte autant de problème de santé qu’elle n’en résout, nous réaliserons une étude qualitative (entretiens semi-directifs, observation participante) et quantitative (questionnaires et mesures bio-anthropométriques) analysant l'écologie nutritionnelle de ces deux populations exposées de manière différentielle aux transformation de l’environnements urbains.

Leader

Richard Raymond
Agronome et géographe, inscrit dans une démarche de géo-anthropologie organisée autour de la documentation et l'analyse des savoirs et pratiques environnementales locales.
►Etude de la gestion collective de l’environnement : analyse des processus de coordination entre acteurs à partir du partage de convictions et de la création d’épistémès.
►Analyse de la place des paysages dans les relations aux territoires et au vivant. Les paysages sont alors considérés comme des expériences cognitives situées.
► Analyse des fonctions des agricultures dans l’évolution des relations Sociétés-Nature, en particulier dans le rapport à la biodiversité

Participants

Emmanuel
COHEN
Emmanuel Cohen est anthropologue au CNRS au sein de l’Unité Mixte de Recherche 7206 « Eco-Anthropologie » basée au Musée de l’Homme de Paris, et chercheur honoraire au sein du « MRC/Wits Developmental Pathways for Health Research Unit » de l’Université du Witwatersrand à Johannesburg en Afrique du Sud. Il travaille dans une perspective bioculturelle sur les conceptions du corps ainsi que ses changements biologiques avec les effets de l’urbanisation sur les populations humaines.
https://www.ecoanthropologie.fr/fr/annuaire/cohen-emmanuel-8833