PDF
DECORHONE
Olivier Radakovitch
Session
Co-leader(s)
Project type
Projet OHM
Biogéochimie, Écologie, Limnologie, Sociologie
L’évaluation des services écosystémiques est devenue un outil d’accompagnement des politiques environnementales, mais son utilisation reste limitée car sa méthodologie reste difficile à appréhender. La première étape de cette évaluation est la caractérisation des fonctions écologiques qui sont ensuite traduites en services par le biais d’une étape de valorisation (généralement monétaire). Pour faciliter cette approche, DECORHONE vise à travailler directement sur ces notions concrètes de fonctions, afin que le passage de la fonction au service puisse ensuite se faire sur des critères uniformisés et acceptés.
DECORHONE s’appuiera sur un large travail bibliographique et des entretiens avec des acteurs et bénéficiaires du fleuve pour définir les fonctions écologiques assurées par le corridor du Rhône et par ses berges. Il visera à : 1) préciser et catégoriser les fonctions pour en faciliter la lecture et la compréhension; 2) définir leur variabilité spatiale et temporelle et la manière dont cette variabilité pourrait jouer sur les services rendus finaux ; 3) évaluer comment les différents acteurs du fleuve appréhendent et utilisent la connaissance de ces fonctions. L’aspect de la valorisation en termes de service ne sera pas abordée.
Cette réflexion sur les fonctions produites par le fleuve en interaction avec les représentations sociales à leur égard permettra de mesurer l’applicabilité de l’outil « Services écosystémiques » au sein des actions environnementales, et de répondre en partie au questionnement « Qu’est ce que le développement durable d’un fleuve ?».

Leader

Olivier Radakovitch
Olivier Radakovitch est chercheur en géochimie et travaille sur les problèmes de pollutions associés aux éléments traces métalliques et aux radionucléides artificiels ou naturels dans les milieux aquatiques. Il étudie également les processus et bilans de transfert d’eau et de particules dans ces milieux, et s’intéresse au transfert de connaissance du scientifique au gestionnaire (participation ou présidence de différents conseils scientifiques ou projet en partenariat : GIPREB, SMAVD, OSR).

Participants

olivier
Radakovitch
Olivier Radakovitch est chercheur en géochimie au Laboratoire de Recherche sur les transferts de radionucléides dans les écosystèmes aquatiques (LRTA). Il travaille sur les problèmes de pollutions associés aux éléments traces métalliques et aux radionucléides artificiels ou naturels dans les milieux aquatiques. Il étudie également les processus et bilans de transfert d’eau et de particules dans ces milieux, et s’intéresse au transfert de connaissance du scientifique au gestionnaire (participation ou présidence de différents conseils scientifiques ou projet en partenariat : GIPREB, SMAVD, OSR).
Sophie
Beauquier
Sophie Beauquier est sociologue et chargée de mission en Santé Environnement au SEDDER (service de développement des démarches d’expertise en radioprotection) . Elle est en charge de développer et d’animer des démarches innovantes d'élaboration des positions institutionnelles de l’IRSN en matière d’expertise en radioprotection, à l’aide de méthodes telles que l'analyse multicritères et multi-acteurs. Elle est également impliquée dans la veille scientifique autour des sujets de controverses, des concepts et des méthodes émergents dans le champ de la radioprotection de l’Homme et de l’Environnement.
Thierry
Winiarksi
Thierry Winiarski est Directeur de Recherche MTE en Géologie et Hydrogéologie de l’Environnement et membre du LEHNA (UMRCNRS 5023). Géophysicien et sédimentologue, il mène des recherches sur les environnements de dépôt et l’estimation des stocks de sédiments hérités contenant des polluants (éléments traces, polluants organiques persistants, microplastiques) le long des fleuves, depuis les sites urbains et industriels jusqu’aux exutoires.
Carole
Barthelemy
Carole Barthélémy est maîtresse de conférences en sociologie au LPED (Univ Aix-Marseille), spécialisée en sociologie de l’environnement. Elle analyse les interactions Nature/Société autour du fleuve Rhône dans leurs expressions à plusieurs échelles : des politiques publiques, des pratiques et des mobilisations des riverains. Ses travaux sont majoritairement conduits en dialogue avec les sciences de l’environnement.