PDF
Faits structurants, points de bascule et leurs influences sur un grand fleuve, le Rhin : approches historiques et prospectives (DOMINO)
Cybill Staentzel
Session
Co-leader(s)
Project type
Projet OHM
Biogéochimie, Écologie, Géographie, Géohistoire, Géomatique, Géomorphologie, Limnologie, Phytosociologie, Sédimentologie
La localisation de l’OHM Fessenheim, aux frontières de l’Allemagne et de la Suisse, dans une région fortement industrialisée en bordure du Rhin, en fait un objet d’étude unique. Au-delà des questionnements liés à la centrale elle-même, il est important de souligner la proximité et l’interdépendance de ce territoire avec le Rhin Supérieur et ses activités. Cette partie transfrontalière du fleuve vit des successions de déconnexions, connexions et reconnexions qui jalonnent et expliquent ses trajectoires spatio-temporelles d’état, d’usages et de services. Dans ce cadre, le projet DOMINO vise à caractériser le(s) point(s) de bascule pouvant modifier les trajectoires spatio-temporelles du socio-hydrosystème Rhin Supérieur au droit de Fessenheim et à identifier les conséquences des changements induits. Un second objectif vise à investiguer la question de l’opposition du visible/invisible au sein de ces trajectoires via l’étude de l’accumulation et de la remobilisation de micro-polluants tels que des contaminants organiques et inorganiques provenant de zones industrialisées en bordure du Rhin et séquestrés au sein des sédiments alluviaux. Nos actions de recherche visent ainsi globalement à « rendre visible » les processus écologiques, géochimiques et géomorphologiques qui ont été déterminants dans l’état actuel du fleuve. Nous souhaitons comprendre comment les usages et activités anthropiques influent sur la perte de fonctionnalité de nos socio-hydrosystèmes, y affectant non seulement la qualité des usages eux-mêmes mais également des services écosystémiques rendus par la biodiversité.

Leader

Cybill Staentzel
Cybill Staentzel est enseignante-chercheure en écologie à l'Ecole Nationale du Génie de l'Eau et de l'Environnement de Strasbourg (ENGEES) et au laboratoire Image Ville Environnement de Strasbourg (UMR 7362 CNRS LIVE). Ses travaux de recherche ciblent l'écologie des milieux aquatiques (du Rhin aux rivières de tête de bassin). Elle y interroge les questions de trajectoires et de transition des milieux, sur fond de restaurations écologiques et de changements globaux. Récemment, elle s'intéresse aussi aux options de conciliation entre l'Homme et les milieux/espèces.

Participants

Dominique
Badariotti
Dominique Badariotti est professeur de géographie et d‘aménagement à l’Université de Strasbourg (UNISTRA) & chercheur au laboratoire LIVE (Image ville et environnement) UMR 7362 du CNRS. Il est également directeur de l'OHM Fessenheim et maîtrise ainsi tous les aspects liés à ce socio-hydrosystème.
Jean-Nicolas
Beisel
Jean-Nicolas Beisel est professeur en hydro-écologie à l’École Nationale du Génie de l'Eau et de l'Environnement de Strasbourg (ENGEES) & chercheur au laboratoire LIVE (Image ville et environnement) UMR 7362 du CNRS. Il est directeur adjoint du laboratoire LIVE et co-anime l'axe « Hydrosystèmes » du laboratoire. Ses travaux de recherche s'articulent, entre autres autour de (1) l’utilisation et la conception de nouveaux outils de bioindication, en particulier dans le cadre de la restauration de milieux, pour analyser la dynamique des écosystèmes (dynamique des populations et écologie des communautés), (2) l’écologie d’espèces exotiques introduites & (3) la parasitologie environnementale. Il est également impliqué dans le programme Plan Rhin Vivant.
Frédérique
Berrod
Frédérique Berrod est professeure à Sciences Po Strasbourg. Elle est spécialisée dans l’enseignement du droit de l'Union européenne (droit institutionnel de l’UE, droit du marché intérieur, droit de la concurrence, droit des frontières, droit de l’énergie, droit des produits de santé, droit du marché intérieur numérique, droit des données en Europe).
François
Chabaux
François Chabaux est professeur de géochimie à l’Université de Strasbourg (UNISTRA) & chercheur au laboratoire ITES (Institut Terre & Environnement de Strasbourg) UMR 7063 du CNRS. Il est également directeur-adjoint de l'OHM Fessenheim.
Valentin
Chardon
Valentin Chardon est docteur en géomorphologie fluviale. Il a réalisé la thèse suivante "Effets géomorphologiques des actions expérimentales de redynamisation du Rhin à l’aval de Kembs". Thèse dirigée par L. SCHMITT. UMR 7362 - Laboratoire Image, Ville, Environnement & H. PIEGAY. UMR 5600 - Laboratoire Environnement, Ville, Société. Convention de collaboration de recherche CNRS – EDF. Il est actuellement en post-doctorat et travaille à la création d'une base géo-historique sur le Rhin Supérieur.
Cassandra
Euzen
Cassandra Euzen est en doctorat et travaille sur la caractérisation des effets des aménagements fluviaux et de l’occupation du bassin versant sur la dynamique et la composition des dépôts sédimentaires du Rhin supérieur ». Thèse encadrée par : L. SCHMITT, UMR 7362 - Laboratoire Image, Ville, Environnement, Université de Strasbourg, F. CHABAUX, UMR 7517 - Laboratoire d’Hydrogéologie et de Géochimie de Strasbourg (LHYGES), Université de Strasbourg, D. BADARIOTTI, UMR 7362 - Laboratoire Image, Ville, Environnement / OHM Fessenheim, Université de Strasbourg.
Pierre-Alexis
Herrault
Pierre-Alexis Herrault est maître de conférences en Géographie. Ses travaux de recherche s'articulent, entre autres, autour de (1) la modélisation des changements du paysage à partir de données spatiales anciennes et actuelles pour évaluer leurs effets sur la biodiversité et (2) l'extraction d’informations à partir de données spatiales historiques et gestion de leurs incertitudes.
Gwenaël
Imfeld
Gwenaël Imfeld est professeur de biogéochimie à l’Université de Strasbourg (UNISTRA) & chercheur au laboratoire ITES (Institut Terre & Environnement de Strasbourg) UMR 7063 du CNRS. Il est également directeur de la FERED (https://fered.unistra.fr/) et s'intéresse aux notions de durabilité, de résilience et d'adaptation des socio-hydrosystèmes.
Caline
Ly Keng
Caline Ly Keng finalise son doctorat "Géo-histoire, dans l’espace du Rhin supérieur, des rejets industriels et de leurs impacts sur l’environnement dans un contexte d’évolution de la réglementation européenne sur la gestion des risques » Thèse dirigée par D. BADARIOTTI. et F. BERROD. UMR 7362 - Laboratoire Image, Ville, Environnement, Université de Strasbourg. Financement : ENGEES / Ministère de la transition écologique et solidaire.
Laurent
Schmitt
Laurent Schmitt, géographe, est professeur à l’Université de Strasbourg & chercheur au laboratoire Image, ville, environnement (UMR 7362 CNRS LIVE). Ses travaux de recherche portent sur la typologie des cours d’eau (bassins du Rhin, du Rhône et de l’Amazone), la gestion et la restauration durables de fleuves et rivières (Rhin supérieur, Vosges, Moselle, cours d’eau péri-urbains lyonnais), ainsi que les paléo-environnements fluviaux et la géoarchéologie alluviale (Rhin supérieur, Vosges, Ouest lyonnais, deltas de fleuves italiens, delta du Nil).
Grégoire
Skupinski
Grégoire Skupinski est ingénieur d'études CNRS et s'intéresse aux données cartographiques et aux cycles de vie des données.
Karl Matthias
Wantzen
Karl Matthias Wantzen est professeur d'écologie à l'Université de Tours (France). Il est membre de deux laboratoires interdisciplinaires : (i) le CITERES à Tours (UMR 7324) et (ii) le LIVE à Strasbourg (UMR 7362). Il dirige également le programme UNESCO chair "Fleuves et Patrimoine - River Culture". Ses travaux de recherche sont nombreux : restaurations écologiques, évaluation d'actions, écologie fonctionnelle, développement de concepts (River Culture).