PDF
MOuvements de VErsants au NUNAVIK : aléas et risques – MOVE5-NUNAVIK
Armelle Decaulne
Session
Co-leader(s)
Najat Bhiry
Project type
Projet OHM
OHM(s) involved
  • OHMI Nunavik
Géographie, Géomorphologie, Paléoenvironnement
L’étude des dynamiques de pente est requise dans différentes communautés du Nunavik et le parc national Tursujuq ; avalanches, chutes de blocs et glissements de terrain témoignent d’un « paysage en changement », traduisant les mutations en cours aux implications physiques (conditions de déclenchement de l’aléa) et sociales (implication en termes de risques naturels). Les observations et mesures des modelés géomorphologiques renseignent la fois sur les échelles temporelles et spatiales des dynamiques de pente, indispensables dans le contexte actuel du Nunavik, qui, d’une part, connaît une croissance démographique forte et, d’autre part, ouvre son territoire aux touristes. Comme corollaire, les risques liés aux aléas gravitaires s’accroissent.
Le projet MOVE5-NUNAVIK s’inscrit dans l’axe 4 des recherches de l’OHMi NUNAVIK. Il poursuit l’effort entrepris depuis 2015 améliorant la connaissance des géodynamiques de pente et leur activité dans un contexte de réchauffement climatique toujours plus prégnant. Son objectif est la caractérisation de l’aléa et des situations de vulnérabilité, afin de définir et quantifier le risque que représentent les aléas gravitaires.
Pour atteindre ces objectifs, nous privilégions une méthodologie fondée à la fois sur des travaux de terrain en géomorphologie et stratigraphie, et sur des analyses en laboratoire (datations, sédimentologie, dendrochronologie, paléoécologie), et à partir d’images satellites et de photos prises par des caméras automatiques ; des entrevues avec les responsables locaux sont aussi envisagées pour compéter nos observations de terrain, de façon formelle ou informelle. Nous favorisons la formation en M1 et M2 en encadrant les stages.

Leader

Armelle Decaulne
Chercheur au CNRS depuis 2006, mes travaux ont toujours porté sur les environnements froids des hautes latitudes. Vingt années de recherche sur les dynamiques de pentes, leur géomorphologie et les risques associés en Islande m’offrent une expérience que j’ai transposée par exemple en Norvège occidentales. Les versants du Nunavik représentent un terrain d’étude à la fois exigeant de par leur éloignement, leur complexité et leur diversité, et stimulant par la richesse culturelle des peuples qui les parcourent.

Participants

Armelle
Decaulne
Najat
Bhiry
Beatriz
Funatsu
Climatologue, CRCN CNRS, LETG-Nantes. A co-encadré les travaux de recherche de Raphaël Loiseau en M2 (2020-2021) avec A. Decaulne.
Zoe
Strombele
M2 2021-2022, co-encadrée par A. Decaulne et B. Funatsu, analyse d'images et télédétection
Etienne
Berthold
Marc-André
Bourgauld
Denis
Sarrazin
Professionnel de recherche, ULaval
Jérémy
Grenier
Maîtrise en cours, co-direction N. Bhiry et A. Decaulne