PDF
MOuvements de VErsants au NUNAVIK : aléas et risques – MOVE3-NUNAVIK
Armelle Decaulne
Session
2019
Co-leader(s)
Najat Bhiry
Project type
Projet OHM
OHM(s) involved
  • OHMI Nunavik
Géographie, Géologie, Paléoenvironnement, Sociologie
Depuis 4 ans, nous étudions « le paysage en changement » des villages et parcs du Nunavik situés à proximité de hauts reliefs dont les versants enregistrent de fréquents mouvements gravitaires. La documentation de la mise en place des modelés créés, leur dynamique et les risques que l’aléa fait peser sur une population locale en constante croissance et des touristes plus nombreux au sein des parcs est requise. Cette hausse démographique et de touristes a conduit à une expansion urbaine sans précédent. La construction accélérée d’habitations et d’infrastructures linéaires (routes, sentiers, piste d’atterrissage) constitue un des objectifs du Plan Nord publié en 2011 et de Parnasimautik (plan Nunavik) en 2014.
Le projet MOVE3-NUNAVIK s’inscrit dans l’axe 4 des recherches menées par l’OHMi NUNAVIK. Il poursuit l’effort entrepris visant à améliorer la connaissance des géodynamiques de pente et leur activité pendant le court terme dans un contexte de réchauffement climatique. Le second objectif est la caractérisation de l’aléa et des situations de vulnérabilité, afin d’être en mesure de définir et de quantifier le risque que représentent les aléas gravitaires. Pour atteindre ces objectifs, nous privilégions une méthodologie fondée à la fois sur des travaux de terrain en géomorphologie et stratigraphie et sur des analyses en laboratoire (datations, sédimentologie, dendrochronologie, paléoécologie) et à partir d’images satellites et des statistiques ; des entrevues avec les responsables locaux sont aussi envisagées pour compéter nos observations de terrain. Nous favorisons ici la formation en M1 et M2 en encadrant les stages.

Leader

Armelle Decaulne
Chercheur au CNRS depuis 2006, mes travaux ont toujours porté sur les environnements froids des hautes latitudes. Vingt années de recherche sur les dynamiques de pentes, leur géomorphologie et les risques associés en Islande m’offrent une expérience que j’ai transposée par exemple en Norvège occidentales. Les versants du Nunavik représentent un terrain d’étude à la fois exigeant de par leur éloignement, leur complexité et leur diversité, et stimulant par la richesse culturelle des peuples qui les parcourent.

Participants

Armelle
Decaulne
Chercheur au CNRS depuis 2006, mes travaux ont toujours porté sur les environnements froids des hautes latitudes. Plus de vingt années de recherche sur les dynamiques de pentes, leur géomorphologie et les risques associés en Islande m’offrent une expérience que j’ai transposée par exemple en Norvège occidentales. Les versants du Nunavik représentent un terrain d’étude, exigeant de par leur éloignement et stimulant de par la richesse culturelle des peuples qui les parcourent.
Najat
Bhiry
Najat Bhiry est professeure titulaire au département de géographie et du CEN. Son expérience des milieux polaires repose sur une vingtaine d’années de recherche sur les thématiques suivantes :
- Impact des changements climatiques sur les milieux humides nordiques (tourbière à pergélisol) et sur l'occupation humaine dans l'Arctique.
- Paléoécologie et sédimentologie des dépôts lacustres et tourbeux nordiques.
- Sédimentologie et micromorphologie des formations quaternaires.
Elle a parcouru l'Arctique canadien (Québec et Labrador) et l'Islande septentrionale pour répondre à ses problématiques de recherche. Elle a formé un cinquantaine d’étudiants gradués (doctorat et maîtrise).
Denis
Sarrazin
Professionnel de recherche en télémétrie instrumentale. Denis est en charge du réseau SILA qui compte actuellement 100 stations environnementales à acquisition automatique de données réparties dans les huit zones bioclimatiques canadiennes. Son implication dans les projets MOVE est essentielle pour installer les appareils de mesure et collecter les données. Son expérience de l'Arctique canadien est inestimable.
Caroline
Desbiens
Caroline Desbiens est professeure au département de géographie de l’université Laval. Elle est spécialiste de Géographie historique et culturelle ; ses thèmes de recherche concernent en particulier le développement du Nord, la territorialité autochtone, l'histoire environnementale et la symbolique du territoire, autant de thèmes dont la maîtrise sera précieuse au projet MOVE3-NUNAVIK.
xx
xx
Etudiant en M2 (université de Nantes ou Rennes), études photogrammétriques.
pp
pp
Etudiant en M2, analyse météorologique et événementielles à partir des images issues des 8 caméras installées au Nunavik
ss
ss
Un stagiaire EDD sera employé sur 2 mois, afin de mettre en valeur nos résultats de recherche dans un format adapté à la fois aux retours vers les autorités et habitants des villages nordiques et au grand public de manière plus générale (public scolaire européen, manifestations ouvertes à tous, etc.). La gratification de stage est financée à 50% par le LabEx DRIIHM.