PDF
Micro-évolution et dynamique(s) des populations Pyrénéennes : « Haut-Vicdessos »
Morgane Gibert
Session
2018
Co-leader(s)
Project type
Projet OHM
Anthropologie, Génétique
À quelle vitesse les populations humaines évoluent-elles ? Quels liens bio-démographiques entre populations du passé et populations actuelles sont perceptibles ? Quels facteurs favorisent des changements démographiques ou de structure de populations? Ce projet se propose d'appréhender les populations pyrénéennes en tant qu'entité évolutive pour mieux saisir les relations entre dynamique biologique des populations humaines et environnements socio-écologiques.
Deux approches sont développées :
Un premier volet anthropo-démographique vise à analyser la dynamique des populations pyrénéennes en focalisant sur des échelles d'espace et de temps limitées, à savoir le grand dix-neuvième siècle, et la Haute
Vallée du Vicdessos. À partir de la reconstitution des "fiches histoires de familles" (adaptation des fiches de Louis Henry) le projet s’intéressera à la part des différents processus évolutifs (mortalité/fecondité, taille de la population, immigration/émigration, choix du conjoint et reproduction différentielle...). Cette étude analysera également grâce à un regard interdisciplinaire les relations entre dynamiques et milieux de vie des populations. Ces résultats permettront dans un second temps de s'interroger sur les relations continuité/transition entre populations historiques et actuelles.
Un deuxième volet vient compléter cet axe de recherche en intégrant la question à des échelles spatio-temporelles plus larges. L'analyse génétique des marqueurs haploïdes d'une population actuelle « originaire »
de la Vallée permettra notamment de discuter les hypothèses d'influences majeures des processus microévolutifs tels que la dérive génétique, la complexité des processus de peuplement des hautes vallées au cours des derniers millénaires et la possible existence d'un "fond commun" pyrénéen dont origine et datation restent discutées.

Leader

Morgane Gibert
Mes activités de recherche s'intéressent à la diversité et à la dynamique biologique des populations humaines actuelles et à son interprétation en termes d'histoire du peuplement et des interactions « Hommes-Milieux ». La période considérée est essentiellement celle de l'Holocène à aujourd'hui avec deux approches possibles à savoir moléculaire et biodémographique conjuguant des échelles spatio-temporelles complémentaires. Cette dernière approche permet d'appréhender les interactions Hommes-Milieux à l'échelle des derniers siècles et d'une manière plus systémique.

Participants

Norbert
TELMON
Norbert Telmon est Professeur des Universités en Médecine Légal et également Docteur en Anthropologie Biologique. N. Telmon dispose notamment de compétences dans les domaines de la programmation (R notamment) et des statistiques (calcul et utilisation de logiciels) qui sont utiles au développement du projet.
Gil
Bellis
Gil Bellis est chargé de recherche à l’institut national d’études démographiques et membre de l'Unité "Mortalité, Santé, Epidemiologie", Paris. Il est spécialisé en génétique des populations humaines et maitrise les outils statistiques et d'analyses des généalogies.
Bellis G., Cazes M.H., Parant A., Gaimard M., Travers C., Le Roux E., Ravilly S., Rault G., 2007, «
Cystic fibrosis mortality trends in France », Journal of Cystic Fibrosis, 6, p. 179-186.
Bellis G., 2014, « Matrimonial practices, population genetic structures and public health in the Mediterranean region », South-East European Journal of Political Science, 2, p. 86-96.
Patricia
Balaresque
Mes intérêts de recherche visent à comprendre comment les systèmes de reproduction
impactent les génomes. Ces dernières années, je me suis plus particulièrement intéressée aux
stratégies ‘sexe - spécifique’ à l’action chez l’homme (impact des migrations, succès reproducteur et
sélection antagoniste), étudiant de concert les mécanismes moléculaires (conversion génique, CNV) qui
modèlent les chromosomes sexuels et les marqueurs génétiques associés utilisés en génétique des
populations. Dans cette optique, je développe 2 projets portant (i) sur les duplications segmentaires
comme source d’innovation dans le génome des primates (thèse et projet avec IRIT) et (ii) sur l’évolution
des capacités auditives chez les primates humains et non-humains et les facteurs évolutifs à l’action
(contraintes environnementales ou sélection sexuelle) (thèse avec IRIT, post-doc)