PDF
MOuvements de VErsants au NUNAVIK : aléas et risques – MOVE2-NUNAVIK
Armelle Decaulne
Session
2018
Co-leader(s)
Najat Bhiry
Project type
Projet OHM
OHM(s) involved
  • OHMI Nunavik
Anthropologie, Géographie, Géomorphologie
Depuis 3 ans, nous étudions « le paysage en changement » des villages et parcs du Nunavik situés à proximité de hauts reliefs dont les versants enregistrent de fréquents mouvements gravitaires. La documentation de la mise en place des modelés créés, leur dynamique et les risques que l’aléa fait peser sur une population locale en constante croissance et des touristes plus nombreux au sein des parcs est requise. Cette hausse démographique et de touristes a conduit à une expansion urbaine sans précédent. La construction massive accélérée d’habitations et d’infrastructures constitue un des objectifs du Plan Nord publié en 2011 et de Parnasimautik (plan Nunavik) en 2014.
Le projet MOVE2-NUNAVIK poursuit l’effort entrepris visant à améliorer la connaissance des géodynamiques de pente et leur activité pendant le court terme dans un contexte de réchauffement climatique. Le second objectif est la caractérisation de l’aléa et des situations de vulnérabilité, afin d’être en mesure de définir et de quantifier le risque que représentent les aléas gravitaires. Pour atteindre ces objectifs, nous privilégions une méthodologie fondée à la fois sur des travaux de terrain en géomorphologie et stratigraphie et sur des analyses en laboratoire (datations, sédimentologie, dendrochronologie, paléoécologie) et à partir d’images satellitales et des statistiques. L’ensemble des données ainsi acquises sera confronté aux savoirs des Aînés Inuits des villages dans le cadre d’entrevues semi-dirigées, grâce à la collaboration avec le projet NUNA mené par Fabienne Joliet et Laine Chanteloup à Umiujaq, et par une approche anthropologique et en géographie historique à Kangiqsualulluaq.

Leader

Armelle Decaulne
2020-05-27 09:07:41
Armelle Decaulne
Chercheur au CNRS depuis 2006, mes travaux ont toujours porté sur les environnements froids des hautes latitudes. Vingt années de recherche sur les dynamiques de pentes, leur géomorphologie et les risques associés en Islande m’offrent une expérience que j’ai transposée par exemple en Norvège occidentales. Les versants du Nunavik représentent un terrain d’étude à la fois exigeant de par leur éloignement, leur complexité et leur diversité, et stimulant par la richesse culturelle des peuples qui les parcourent.

Participants

Najat
Bhiry
Najat Bhiry est directrice du CEN. Son expérience des milieux polaires repose sur de nombreuses années de recherche sur les thématiques suivantes :
- Impact des changements climatiques sur les milieux humides nordiques (tourbière à pergélisol) et sur l'occupation humaine dans l'Arctique.
- Paléoécologie et sédimentologie des dépôts lacustres et tourbeux nordiques.
- Sédimentologie et micromorphologie des formations quaternaires.
Elle a parcouru l'Arctique canadien (Québec et Labrador) et l'Islande septentrionale pour répondre à ses problématiques de recherche.
Denis
Sarrazin
Professionnel de recherche en télémétrie instrumentale. Denis est en charge du réseau SILA qui compte actuellement 100 stations environnementales à acquisition automatique de données réparties dans les huit zones bioclimatiques canadiennes. Son implication dans le projet AGIR est essentielle pour installer les appareils de mesure et collecter les données. Son expérience de l'Arctique canadien est inestimable.
Caroline
Desbiens
Caroline Desbiens est professeure au département de géographie de l’université Laval. Elle est spécialiste de Géographie historique et culturelle ; ses thèmes de recherche concernent en particulier le développement du Nord, la territorialité autochtone, l'histoire environnementale et la symbolique du territoire, autant de thèmes dont la maîtrise sera précieuse au projet MOVE2-NUNAVIK.
Samuel
Veilleux
Etudiant à la maîtrise, Samuel a déjà travaillé sur le site d’Umiujaq dans le cadre de ses activités terminales de 1er cycle. Il poursuit sa formation à la maitrise en approfondissant l’approche géomorphologique des dynamiques de pente dans la vallée Tasiapik (Umiujaq).
Frédéric
Manseau
Le mémoire de premier cycle de Frédéric faisait partie du projet MOVE (2016-2017). Sous notre supervision, il a fait une caractérisation des versants bordant la vallée glaciaire où s’étale actuellement le village de Kangiqsualujjuaq. Dans le cadre de sa maitrise qu’il entamera en été 2018, Frédéric poursuivra sa recherche pour estimer le degré d’activités des versant et déceler l’impact des processus gravitaire sur la communauté de Kangiqsualujjuaq.
Claire
Teillet
Claire est étudiante en première année de master Télédétection à l’Université de Rennes ; elle a effectué avec moi un stage d’un mois en juillet 2017 à l’issue de sa Licence de géographie à Nantes. Intéressée par les outils et techniques offertes par la télédétection pour caractériser les phénomènes géomorphologiques, Claire effectuera son stage de M1 sous ma direction conjointe avec Samuel Corgne, professeur au département de Géographie de Rennes et directeur du laboratoire LETG sur le site rennais. L’objectif de ce stage est de réaliser une cartographie géomorphologique des îles Lepage et Aux Foreurs au Lac à l’Eau-Claire, à la suite de la production d’un modèle numérique de terrain permettant de quantifier les différents aspects des pentes (orientation, inclinaison) et de caractériser avec précision l’occupation du sol (strates de végétation, sols nus, etc.)
Janie
Faucher-Roy
Janie Faucher-Roy est étudiante en maîtrise au département d’anthropologie et géographie historique à l’Université Laval. Son projet vise à documenter l’expansion et l’aménagement de la communauté dès la construction du village en 1962, en passant notamment par son établissement légal comme municipalité en 1980, par l’événement mortel de 1999 et jusqu’à aujourd’hui. Elle fera une étude exhaustive des archives historiques de Kangiqsualujjuaq fournies par le centre de documentation de la communauté et par l’Institut culturel Avataq. Afin de soutenir et commenter ces archives, des entretiens semi-dirigés seront réalisés avec des membres de la communauté de Kangiqsualujjuaq dont des aînés qui souhaiteront collaborer à la recherche. Les enregistrements des entretiens pourront, au terme de ce projet de recherche, être archivés au centre de documentation de la communauté ou à celui de l’Institut culturel Avataq.
XX
XX
Un stagiaire EDD sera employé sur 2 mois, afin de mettre en valeur nos résultats de recherche dans un format adapté à la fois aux retours vers les autorités et habitants des villages nordiques et au grand public de manière plus générale (public scolaire européen, manifestations ouvertes à tous, etc.). La gratification de stage est financée à 50% par le LabEx DRIIHM.

Study sites

Study site
Umiujaq
Description
Tasiapik valley exposes steep rockslopes with distal talus slopes fed by slope processes. The only road enterring Tursujuq National Park circulated down these active slope, posing a serious threat year-round.
Localization
Study site
Kangiqsualujjuaq
Description
Kangiqsualujjuaq village is located in NE Nunavik. The village extends in a glacial valley with steep slopes on the W side. The slopes are prone to snow avalanches and rockfall; that's a threat for the inhabitants within the village and along linear trnsportation routes around the village.
Localization
Study site
Wyashakimi Lake
Description
Also called Clearwater lake, or Lac-à-l'Eau-Claire, the meteoritic crater filled with water have a central ring of islands. The outer side of these islands is steep, and several gravity processes act there. The lake is one of the hot spot of tourism in Tursujuq National Park.
Localization