PDF
Vers un concept d’écologie portuaire : analyse sémantique de corpus bibliographiques selon le concept des phylomémies
Pascal Jean Lopez
Session
2018
Co-leader(s)
Eric Foulquier
Project type
Projet Post-Doctoral
Écologie, Histoire
L’Observatoire Hommes Milieux Port Caraïbe interroge la notion d’écologie portuaire. Les travaux menés tentent de mettre en place les descripteurs aptes à rendre compte des interactions entre un port de commerce et le milieu dans lequel il s’insère – milieu, inscrit dans un territoire largement anthropisé. Satisfaire cette ambition scientifique passe par l’élaboration d’un état de l’art, afin de positionner ces recherches dans une trajectoire de connaissances à l’échelle mondiale sur les ports.
Des premières explorations de la bibliographie ont conduit à des résultats massifs, de plusieurs dizaines de millier références scientifiques sur la requête « Port » et « écologie ». Il va de soi que la lecture exhaustive de ces ressources scientifiques est impossible. Le recours aux nouvelles méthodes de traitement des données massives s’avère la seule voie raisonnable pour saisir la dynamique de production scientifique dans le domaine. L’objectif du projet est de mettre en œuvre le concept des phylomémies afin de formaliser la notion d’écologie portuaire, à l’échelle mondiale et sur le temps long. En d’autres termes, de repérer la dynamique de production scientifique sur le sujet et d’identifier les principaux concepts et objets environnementaux mobilisés dans cette littérature. Le concept des phylomémies consiste à proposer une représentation, sous la forme de graphes de relations, des évolutions sémantiques à partir de corpus donnés. Cette méthode ouvre des perspectives d’analyse aptes à suivre l’évolution des idées autour de la notion d’écologie portuaire en partant de l’échelle mondiale jusqu’aux échelle locales et donc de mieux contextualiser le cas guadeloupéen.

Leader

Pascal Jean Lopez
2021-12-16 08:33:55
Pascal Jean Lopez
Le Dr. Pascal Jean Lopez a réalisé sa thèse à l’Ecole Normale Supérieure (Paris, France) et obtenu un doctorat de troisième cycle de l’Université de Paris 11-Orsay. Il a ensuite réalisé un stage postdoctoral à l’European Molecular Biology Laboratory (Heidelberg, Allemagne). Il a intégré le CNRS en 2000 et est revenu à l’ENS afin de développer des recherches à l’interface avec la physique et la Chimie. En 2002, il a créé une nouvelle équipe sur une thématique originale qui porte sur les processus de morphogenèse chez des microalgues. En 2010, il a rejoint l’UMR BOREA (Biologie des Organismes et Ecosystèmes Aquatiques) située au Muséum National d’Histoire Naturelle à Paris. Depuis 2011, il dirige puis codirige une équipe de recherche dont le nom actuel est Résilience des Ecosystèmes Côtiers Anthropisés. Les approches développées portent sur l’étude des conséquences des facteurs climatiques et anthropiques sur les écosystèmes. En 2016, il a créé et dirige l’Observatoire Hommes-Milieux Littoral Caraïbes qui s’intéresse aux trajectoires des socio-environnementales suite à des évènements d’anthropisation du littoral en Guadeloupe. Les recherches développées vont du fonctionnement des écosystèmes aux stratégies de gouvernance en passant par des études de représentations des savoirs, d’écotoxicologie et d’histoire du territoire. Ces recherches ont reçu des financements de la part du Ministère de la Recherche, du CNRS, de plusieurs projets Européen, de l’ANR et ainsi que des collectivités locales. Le Dr. Lopez qui est cosignataire de plus d’une cinquantaine de publications scientifiques.