PDF
FODYNA [6] : « FOrêts passée, DYnamiques et processus de recolonisation à travers l’étude des activités miNières et métAllurgiques historiques du Haut-Vicdessos »
Vanessa Py-Saragaglia
Session
2018
Co-leader(s)
Project type
Projet OHM
Anthracologie, Archéologie, Dendrochronologie, Dendroclimatologie, Dendrologie, Géohistoire
Le projet FODYNA [6] vise à reconstruire à très haute résolution spatio-temporelle l’histoire des interactions hommes-milieux dans le Haut-Vicdessos depuis la genèse des activités minières et métallurgiques jusqu’à leur abandon au début du XXe siècle. Pour cela, le projet se fonde sur l’étude de leurs traces archéologiques (charbonnières, mines) et des dépôts de charbons de bois associés. Cette édition focalise sur la forêt de Bernadouze et le bassin versant de l’étang d’Arbu (forêt domaniale de Suc-et-Sentenac), et l'étang de Lers où des charbonnières ont été repérées dans les pâturages. À l’échelle de ces trois zones d'étude complémentaires, il s’agit de comparer les rythmes et les modalités de l’exploitation des forêts et/ou des déboisements et leur implication dans les changements diachroniques de la végétation. Les données précédemment acquises ont cerné deux verrous méthodologiques : (i) la faible résolution temporelle des datations radiocarbones qui rend difficile la caractérisation de groupes de charbonnières synchrones et l’analyse fine des dynamiques spatiales forestières et des pratiques sylvicoles, et (ii) la difficulté de restituer, à partir des charbons de bois, la morphologie et les types de peuplements exploités pour le charbonnage. Aussi FODYNA continue de lever ces verrous méthodologiques grâce à l’élaboration de référentiels actuels, dendroanthracologiques et maintenant dendrochronologiques, pour entrer au cœur des socio-écosystèmes, des pratiques et pour saisir leurs temporalités. La comparaison des données archéologiques avec les référentiels actuels et expérimentaux conduira à une interprétation plus pointue de leur implication dans les changements passés qui ont conduit aux écosystèmes actuels.

Leader

Vanessa Py-Saragaglia
2019-12-20 16:58:22
2019-12-17 10:41:35
Vanessa Py-Saragaglia
Mon activité de recherche porte sur l’anthropisation de la haute montagne européenne pendant l’Holocène récent et ses relations avec l’exploitation, la gestion et la valorisation des ressources naturelles, en particulier minières et agrosylvopastorales. Dans cet objectif, je traque, j’explore et j’étudie les traces et les empreintes de ces activités passées, inscrites dans des milieux fragiles et difficiles pour l’homme et la végétation. Cette recherche repose sur des approches interdisciplinaires et des collaborations actives et concrètes avec des chercheurs issus des sciences humaines, de la nature et de l’environnement.
Sélection de références :
PY-SARAGAGLIA V., BURRI S., FOUÉDJEU FOUMOU L., 2019, Les forêts montagnardes du versant nord des Pyrénées, dans BÉPOIX S., RICHARD, H. (Eds), La forêt au Moyen-Âge, Les Belles Lettres, Paris, pp. 276-299.
SHINDO L, PY-SARAGAGLIA V., ANCEL B., EDOUARD J.-L., BURRI S., CORONA Ch., 2019 - New insights on the chronology of medieval mining activity in the small polymetallic district of Faravel (Massif des Ecrins, Southern French Alps) derived from dendrochronological and archaeological approaches, Journal of Archaeological Sciences: Reports, 23, pp. 451-463.
PY-SARAGAGLIA V., CUNILL ARTIGAS R., METAILIE J.-P., ANCEL B., BARON S., PARADIS-GRENOUILLET S., LERIGOLEUR E., BADACHE N., BARCET H., GALOP D., 2017 - Late Holocene History of Woodland Dynamics and Wood Use in an Ancient Mining Area of the Pyrenees (Ariège, France), Quaternary International, 458, pp. 141-157.

Participants

Raquel
Cunill Artigas
Géographe et paléoenvironnementaliste, chercheuse postdoctorale au Département de Géographie de l’Université Autonome de Barcelona. Docteure en géographie en 2010. Titulaire d’une bourse postdoctorale Marie Curie (programme Beatriu de Pinos) réalisée au laboratoire GEODE (CNRS-Université Jean Jaurès) de Toulouse. Sa recherche se concentre sur l'étude de la dynamique forestière dans les aires de montagne en Europe, à partir d'une approche interdisciplinaire autour de l’étude du charbon permettant d’intégrer des échelles temporelles et spatiales complémentaires. L’objectif final est toujours la connaissance de l’histoire de l’environnement et des degrés d’anthropisation ou de naturalité des systèmes forestiers pour comprendre leur état actuel et envisager le futur. Dans un premier temps, sa recherche s’est focalisée sur l’étude de la limite supérieure des forêts à travers l’approche pédoanthracologique. Puis sa recherche s’est...
Léonel
Fouédjeu Foumou
Doctorant au sein du laboratoire GEODE UMR 5602/CNRS, ses travaux de recherches portent sur le thème de l'anthropisation (interaction Homme/milieu) et les dynamiques forestières historiques, via l'étude anthracologique et dendrochronlogique des forêts pyrénéennes. Sa recherche porte sur l'étude de l'impact du charbonnage historique, en lien avec les activités minières et métallurgiques, sur les dynamiques spatiales et forestières durant l'Holocène récent dans le Haut-Vicdessos. Il cherche à (1) restituer à haute résolution chronologique/temporelle, grâce à l'étude des cernes de croissance des charbons de bois (inédit), les principales phases de charbonnage ayant fortement marqué l'évolution de ces socio-systèmes, (2) mieux appréhender les pratiques sylvicoles historiques, c'est-à-dire, retrouver les traitements morphologiques des forêts et (3) développer les outils/approches méthodologiques existants afin de mieux interpréter les anomalies et les...
Jean-Paul
Métailié
Depuis le début de son activité au sein du CNRS, ses recherches ont porté sur le domaine des dynamiques environnementales, dans une perspective multitemporelle (intégrant à la fois la courte durée, sur le dernier siècle, et la longue durée depuis le Néolithique) et multi-scalaire, allant du site archéologique ou biogéographique jusqu'au géocomplexe. Sa recherche sur le temps dans l'environnement a donc permis de jeter des passerelles entre faits de nature (climat, évolution des grandes formations végétales, dynamiques géomorphologiques...) et faits de société (construction des terroirs, gestion des forêts, pratiques environnementales...), et de générer de nouvelles configurations interdisciplinaires dans un partenariat avec les disciplines historiques, archéologiques et paléo- écologiques.
Mélanie
Saulnier
Ecologue, pédoanthracologue et dendrochronologue, elle est spécialisée dans l'étude de l'Histoire et de la dynamique des forêts de montagne (Alpes, Pyrénées) à très haute résolution spatio-temporelle. Ses recherches s'appuient sur une approche interdisciplinaire diachronique qui associe la pédoanthracologie (étude des charbons de bois dans les sols naturels), la dendrochronologie (étude des cernes d’arbres) et la dendroanthracologie. L’objectif principal de ses recherches est de caractériser les interrelations Forêt/Homme/Environnement/Climat et leur évolution sur le long terme. Pour ce faire, la forêt est replacée dans un contexte de socio-écosystème dans lequel l'identification des processus naturels et anthropiques ayant conduit aux milieux actuels permettra d'établir des modèles d'évolution en réponse aux changements globaux et ainsi contribuer à la mise en place d'une gestion forestière intégrée et durable.
Sandrine
Paradis-Grenouillet
Post-doctorante Marie-Curie à l’Université de Padoue (Italie), Département des Biens Culturels. Géographe, anthracologue et dendrologue, spécialisée dans l’étude des forêts sur la longue durée. Ses recherches se positionnent à la croisée des champs disciplinaires (géographie, géohistoire, géoarchéologie, archéobotanique, etc.) et s’intéressent à la pression des activités humaines sur les espaces forestiers. Elle étudie les anthroposylvosystèmes à travers les modes de gestion sylvicoles, les stratégies d’approvisionnement en combustible, l’évolution de la biodiversité forestière, etc. Pour répondre à des questionnements spécifiques aux modes de gestion sylvicoles, elle participe à la mise en place de nouveaux outils, et de nouvelles démarches pour restituer la morphologie des peuplements forestiers (mesure du rayon de courbure, restitution du diamètre des bois et établissement de référentiels sur des peuplements actuels).
Sandrine
Buscaino
Technicienne de laboratoire impliquée depuis l’échantillonnage sur le terrain jusqu’à la préparation des échantillons en laboratoire pour les phases expérimentales et analytiques.