PDF
SONATAS (Listening to the SOunds of NATure to undersTAnd global environmental changeS)
Anne Sourdril
Session
2018
Co-leader(s)
Project type
Projet OHM
Anthropologie, Biogéographie, Écologie, Géographie
SONATAS is a multidisciplinary research project aimed at grasping (i) how local communities and people perceive their landscapes and ecosystems in a context of rapid social and environmental changes; and (ii) how they think about adaptation to environmental changes through their immediate sound environments, or soundscapes. Our exploratory project will be located in the Pima County (Arizona – USA) which is confronted by multiple sociological and environmental changes including climate warming, water scarcity and uncontrolled urbanization. Moreover, it is locally facing an important mine project with potentially substantial environmental consequences. Sonatas aims to understand through sounds experiences and perceptions how the environment is locally conceived by local communities and whether it is seen as changing or immutable when confronted to important ecological disturbances such as the development of a new copper mine. Our objective is to explore how different types of ecological knowledge coexist within those local communities in the context of major change and how people could collaborate together to face those changes. The OHMI Pima County has been created in the area to specifically address the questions of the socio-ecological dynamics and will provide us with valuable and consistent data on the fieldsites, from both local scientists and informants networks. Our multi-disciplinary team is composed of researchers interested in these issues in various regions of the world, so that Sonatas will be developed into a more ambitious medium-term project through an application to a French ANR or an ERC grant in 2019.

Leader

Anne Sourdril
2019-12-19 22:20:26
Anne Sourdril
Ethnologue, chargée de recherche au CNRS, Anne Sourdril est membre du Laboratoire Dynamiques Sociales et Recomposition des Espaces (UMR 7533 Ladyss) et coordonne le programme ANR JCJC SHS 1 PIAF (2014-2017). Ses recherches portent principalement sur les dynamiques des systèmes socio-écologiques en contexte de changements environnementaux sur le long terme. Elle travaille plus précisément sur les processus d’écologisation de l’espace, la multiplication des mesures de protection et de conservation de la nature ou de la biodiversité et la reconfiguration des territoires. Elle s'intéresse aux dynamiques de cette biodiversité et des savoirs et représentations associées (place des savoirs locaux, savoirs gestionnaires, savoirs scientifiques dans les programmes de conservation) et aborde ces questions dans des programmes de recherche interdisciplinaires et comparatifs. Ses terrains de recherche se situent dans le Sud-ouest de la France et dans l’Ouest de la Caroline du Nord (terrain du programme de recherche Coweeta Long Term Ecological Research).

Participants

Luc
Barbaro
Luc Barbaro is a researcher at INRA and University of Toulouse (UMR Dynafor), France. He is a conservation ecologist and biogeographer studying bird, bat and insect communities in fragmented forest landscapes. He is especially interested in linking bird and bat conservation to the ecosystem services they provide to forest and agro-ecosystems by regulating insect herbivory. He favours community- and trait-based approaches to study the effects of land use changes on bird and bat diversity, and has recently supervised two PhDs on bat and bird ecology using large-scale passive acoustic monitoring. He authored 44 scientific articles to date and participated in more than 20 research projects in France, Europe and New Zealand.
https://scholar.google.fr/citations?user=pyopAQ0AAAAJ&hl=fr
Emilie
Andrieu
Emilie Andrieu est chercheuse à l'UMR Dynamiques et écologie des paysages agro-forestiers (Institut National de la Recherche Agronomique à Toulouse). Docteur en écologie, Emilie Andrieu travaille sur la dynamique spatiale sur le long terme des éléments boisés dans les paysages agriforestiers (petites forêts, haies, arbres isolés, lisières, …). Elle étudie comment ces structures et leur dynamique influence certains processus écologiques impliqués dans des services écosystémiques (biodiversité, régulation des ravageurs des cultures, pollinisation, dissémination)
Cécile
Barnaud
Cécile Barnaud est chercheuse à l'UMR Dynamiques et écologie des paysages agro-forestiers. Elle s'intéresse d'une façon générale aux relations entre les sociétés et leur environnement, et plus particulièrement aux relations entre acteurs au sujet de leur environnement (conflits d'intérêts, relations de pouvoir, négociation, concertation, action collective). Après avoir fait une thèse en géographie sociale sur la question des jeux de pouvoir dans les démarches participatives, elle a réalisé un post-doctorat au Cirad sur les incertitudes et controverses associées à la notion de service écosystémique. Ses recherches actuelles à Dynafor portent sur les interactions sociales à l'interface agriculture-environnement à l'échelle des territoires, en interrogeant en particulier la montée en puissance de la notion de service écosystémique pour penser et gérer cette interface, et en m'appuyant sur le thème de l'élevage en milieu difficile - domaine dans lequel...
Brian
Burke
Brian J. Burke is an assistant professor in the Goodnight Family Sustainable Development, Department at Appalachian State University in Boone, North Carolina, USA. From 2012 to 2014 he was a postdoctoral researcher with the Coweeta Listening Project, a branch of the Coweeta Long Term Ecological Research (LTER) Program that conducts action research regarding public engagement with ecological science in southern Appalachia. Brian completed his PhD in anthropology at the University of Arizona. Drawing on political economy and political ecology, he studies how material and sociocultural forces shape processes of social and environmental change. His research aims to support movements for social justice and environmental sustainability by examining their ethical visions, strategies, and the challenges they face. Brian's research projects have included work on urban environmental activism on the US-Mexico border, rural cooperatives and development in Latin America, alternative economies...
Meredith
Welch-Devine
Meredith Welch-Devine est directrice adjointe du Center for Integrative Conservation Research et, depuis 2011, directrice des “Interdisciplinary and Innovative Initiatives” pour la Graduate School de l’Université de Géorgie (Etats-Unis). Elle utilise dans le cadre de ses recherches les démarches de l’écologie politique pour étudier la mise en place des politiques de conservation et pour comprendre comment l’exurbanisation et les changements démographiques contemporains affectent la façon dont les populations interagissent avec leurs environnements. Ses terrains de recherche se situent plus particulièrement dans le Pays de Soule (Pyrénées-Atlantiques — France) et dans l’Ouest de la Caroline du Nord (Etats-Unis) au sein de la region d’étude duCoweeta Long Term Ecological Research project (Coweeta LTER). Sa thèse a porté sur la mise en œuvre de Natura 2000 et la transformation de la gestion de propriété collective dans le Pays Basque. Au travers de ses...
Clélia
Sirami
Clélia Sirami est écologue, chargé de recherche INRA au sein de l’UMR 1201 DYNAFOR (Dynamiques et Écologie des Paysages Agriforestiers). Ses recherches se situent à l’interface entre écologie des paysages, écologie des communautés et écologie de la conservation. Elle s’intéresse à l’impact des changements globaux sur les paysages, la biodiversité et les services écosystémiques. Elle a travaillé sur l’impact des changements d’utilisation des terres et des changements climatiques sur les paysages et la diversité des oiseaux en région Méditerranéenne et dans les savanes du sud de l’Afrique. L’objectif de ses recherches actuelles est d’identifier des compromis spatialisés entre services écosystémiques de la biodiversité dans les paysages agricoles. Elle a notamment coordonné le projet Biodiversa FarmLand sur le rôle de l’hétérogénéité des cultures pour la biodiversité et les services écosystémiques.
Christine
Raimond
Géographe, directrice de recherche CNRS affectée à l'UMR Prodig (Paris), Christine Raimond mène des recherches sur les usages concurrentiels pour l’accès à l’espace en zone rurale (usages conflictuels, problématiques foncières, histoire des paysages, participation dans les projets de conservation de la nature). Elle a coordonné plusieurs programmes de recherche pluridisciplinaire sur les paysages et la biodiversité en Afrique centrale. sur Depuis quelques années, elle étudie plus précisément les relations entre diversité biologique (gènes, variétés, espèces, écosystèmes) en agriculture, changements globaux et territoires. La perception des changements par les acteurs fournit l'une des clés de compréhension des indicateurs utilisés pour décrire ces changements à différentes échelles tenant compte des savoirs vernaculaires, scientifiques et "experts".
Eric
Garine
Éric Garine, ethnologue, se consacre à l’étude des phénomènes anthropologiques qui se situent à l’interface de la biologie et de la culture, dans le cadre d’une collaboration pluridisciplinaire avec les spécialités des sciences de la vie. Fondée sur des travaux de terrain en Afrique centrale (Cameroun), auprès de différents groupes ethniques, son approche inclut l’analyse des connaissances sur la nature, des modes de subsistance (en particulier l’agriculture) et l’alimentation. Pour ces différents objets, l’étude des systèmes de connaissances que les sociétés ont mis au point à propos des phénomènes biologiques qui les entourent et le parti qu’elles en tirent — l’étude des « savoirs populaires » — constituent le pivot de la démarche. Ces recherches s’inscrivent dans le courant général de l’étude de la dynamique des relations entre les sociétés et leurs environnements. Elles intègrent la prise en compte des phénomènes...
Marc
Deconchat
Marc Deconchat is a dedicated community and landscape ecologist and head of Dynafor team at INRA Toulouse, France. He is studying relationships between biodiversity and forest management in small isolated woodlands of south-western France, and he is now involved in large pan-European projects looking at functional biodiversity and ecosystem services across various types of forests and agro-ecosystems. He is also interested in agro-ecology and interdisciplinary research at the edge between ecological and social sciences.
https://scholar.google.fr/citations?user=wSSvLcEAAAAJ&hl=fr
Clélia
Bilodeau
Clélia Bilodeau, géographe, est Maître de Conférences à l'Université Paris Diderot. Ses principaux thèmes de recherche portent sur l'analyse de la répartition spatiale des êtres vivants, l'analyse des impacts des activités anthropiques sur les milieux naturels (en particulier les rivières), l'utilisation couplée du terrain et de la géomatique, de la télédétection et de l’analyse statistique pour la compréhension de la dynamique des milieux naturels.
Etienne
Grésillon
Maître de conférences en géographie à l’Université Paris-Diderot, Etienne Grésillon est membre du Ladyss (UMR 7533). En adoptant une lecture géographique de la biodiversité, il étudie les effets des sociétés sur les dynamiques naturelles. Il est également attentif à la complexité des formes prises par les mobilisations sociales de la nature (bois bûche, jardin). Il est par ailleurs co-responsable de l’approche transversale au Ladyss et cherche à décloisonner les frontières entre les disciplines, les chercheurs et la société."
Claire
Guiu
Claire Guiu est géographe, maître de conférences à l’Université de Nantes et membre du laboratoire « Espaces et Sociétés » (ESO UMR 6590) depuis 2009. Elle fut membre scientifique de la Casa de Velàzquez entre 2005 et 2007 et ATER entre 2007 et 2009 à l’Université Paris IV-Sorbonne. Ses travaux portent sur la construction culturelle des territoires (analyse des processus de patrimonialisation, des représentations et idéologies territoriales) et des géographies sonores (espaces sonores, festivals, lieux de musique dans la ville, représentations sonores de la nature). Elle participe à différentes équipes de recherche sur les paysages sonores et la culture (notamment Ciudad sonora à Barcelone, équipe VALEUR de la région Pays de la Loire) et a coordonné plusieurs projets sur les relations entre espaces et sons (École thématique SOUNDSPACE, CNRS, 2011, Projet RINQ, oct.-décembre 2011 ; « L’objet sonore », séminaires au MuCEM, 2010-2011 ; journée...
François
Bouteau
Biologiste, maître de conférences à l’université Paris Diderot, François Bouteau est membre du Laboratoire Interdisciplinaire des Energies de Demain (UMR 8236 LIED) dans lequel il anime l’équipe « stress environnemental et plantes ». Ses recherches portent plus précisément sur les réponses rapides induites par différents stress abiotiques (température, salinité, sécheresse) liés aux changements environnementaux et lors d'interactions entre plantes et d'autres organismes. Il est également co-directeur du Master 2 Espace et Milieux.