PDF
Type
ACL
Author(s)
Bakary Diaité, Mariama Dalanda Diallo, Touroumgaye Goalbaye, Siré Diédhiou, Abdourahmane Diallo, Ramata Talla, Aliou Diop, Aliou Guissé
Year
2020
Effet de l'application de différentes doses de fertilisants organiques sur la croissance et le rendement de la tomate (Solanum lycopersicum)
OHM(s) involved
  • OHMI Téssékéré
Edition
Elewa BioSciences
Revue
Journal of Animal and Plant Sciences
Ouvrage
DOI
10.35759/JAnmPlSci.v44-1.2
Number
44
Paging
7553-7566
Influence
National
L'objectif de cette étude est d’évaluer les effets de l'application de différents fertilisants organiques (fumier de vache, litières de Balanites aegyptiaca (L.) Del., Boscia senegalensis (Pers.) Lam. ex Poir. et Sclerocarya birrea (A. Rich.) Hochst) sur les paramètres de croissance et de rendement de la variété F1 Mongal de la tomate (Solanum lycopersicum L.) en conditions semi-contrôlées. L’étude a été effectuée à la ferme agricole de l’Université Gaston Berger de Saint Louis au Nord du Sénégal entre avril et juin 2018. Le dispositif expérimental utilisé est en blocs aléatoires randomisés avec quatre (04) répétitions, huit (08) traitements et trois (03) doses (0,2%, 0,5% et 0,8%). Les traitements appliqués sont : T0 (témoin sans apport de fertilisant), T1 (litière de Balanites aegyptiaca), T2 (litière de Boscia senegalensis), T3 (litière de Sclerocarya birrea), T4 (fumier), T5, T6 et T7 (mélange à proportion égale (½+ ½) de fumier et chacune des trois (03) litières). Après application des différents fertilisants organiques, une durée de décomposition de 15 jours a été observée avant semis dans des pots de 1,5 kg. Après 60 jours de croissance, les résultats obtenus ont montré que les effets sur la croissance de la tomate varient en fonction de la dose et de la qualité de la matière organique apportée. Les litières de B. senegalensis appliquées seules ou en combinaison avec le fumier et la litière B. aegyptiaca utilisée seule ont amélioré significativement certains des paramètres étudiés (hauteur, surface foliaire, biomasse sèche aérienne et couleur du feuillage) aux doses de 0,5% et 0,8%. Les meilleurs effets ont été induits par la plus forte dose (0,8%) de B. senegalensis. La litière de S. birrea n’a pas eu d’effets significatifs sur les paramètres de croissance et de rendements de la tomate. Le fumier n’a montré aucun effet sur les paramètres de croissance de la tomate par rapport au témoin sans fertilisant. Ainsi, la litière de B. senegalensis dans les conditions de cet essai, a montré un grand potentiel pour l’amélioration des paramètres de croissance et de rendement de la tomate.
https://hal.archives-ouvertes.fr/LABEX-DRIIHM/search/index/?q=0&rows=30
Non