PDF
Caractérisation de la nature des particules transportées lors des étiages du Rhône - CANADER
Leader
Hugo Lepage
Session
2019
Co-leader(s)
Jean-François Rontani - MIO (CNRS, Marseille)
Project type
Projet OHM
Hydrologie, Sédimentologie
Les études menées sur le Rhône soulignent que, dans le contexte actuel de changement climatique, les situations de faible débit et d’étiage seront probablement de plus en plus fréquentes sur l’ensemble de son bassin. Les premiers éléments d’analyse montrent que pour certains contaminants (métaux, radionucléides), les concentrations associées aux phases particulaires augmentent lors des périodes de faibles débits. Les raisons pouvant expliquer ces observations restent inconnues, mais pourraient être liées à la nature des matières en suspension qui pourraient être majoritairement composées de matières organiques (M.O.).
L’objectif principal de ce projet est de caractériser la nature des particules qui transitent dans le Rhône lors des périodes d’étiages en utilisant des marqueurs organiques et d’établir un parallèle avec des teneurs de contaminants hydrophobes (qui se fixeront plus facilement sur ce matériel). Les résultats permettront: (i) de vérifier si la nature des particules qui transitent à l’étiage est le même que lors des autres états hydrologiques, (ii) d’évaluer l’origine de ces particules au moins sur leur partie organique (sols et végétations des bassins versants, stations d’épuration …) et (iii) de comparer la composition de la M.O. en amont et en aval d’un site de rejet important et d’une grande ville (Arles).
En plus d’Arles, les prélèvements auront lieu sur le Rhône à Jons et à l’aval de 4 affluents (Saône, Isère, Ardèche et Durance). Différents traceurs lipidiques (stérols, isoprénoïdes, acides gras…) ainsi que leurs produits de dégradation seront caractérisés et quantifiés afin de déterminer la nature des particules et leur origine.

Leader

Hugo Lepage
Après avoir réalisé une thèse au LSCE sur le traçage de la dispersion des sols et sédiments contaminés dans les bassins versants de Fukushima (soutenue en 2015), j’ai intégré en 2016 le Laboratoire de Recherche sur les Transferts de radionucléides dans les écosystèmes Aquatiques de l’IRSN pour travailler sur le comportement des radionucléides dans les rivières. Mes principaux travaux s’orientent sur l’étude et la prédiction des flux de radionucléides dans les fleuves nucléarisés ainsi que sur la reconstruction des concentrations et des tendances du siècle dernier à partir d’archives sédimentaires.

Participants

Olivier
Radakovitch
Chercheur IRSN. Co-Directeur de l'Observatoire des Sédiments du Rhône. Spécialisé dans le transfert des contaminants métalliques en milieu aquatique. Auteur de 75 publications.
David
Mourier
Technicien IRSN. Spécialiste des prélèvements en rivières.
Jean-François
Rontani
Chercheur MIO. Spécialiste de la description de la matière organique en milieu aquatique (caractérisation moléculaire). Auteur de plus de 150 publications sur le sujet.
Frederic
Vaultier
Technicien MIO
Aymeric
Dabrin
Chercheur IRSTEA. Spécialiste des contaminants métalliques dans les eaux en phase dissoute et particulaire, notamment du mercure.
Ghislaine
Grisot
Technicienne IRSTEA
Alexandra
Gruat
Ingénieur IRSTEA